• ven. Mai 24th, 2024

La recrudescence des cas de paludisme devient inquiétante

ByAdministrateur

Août 9, 2022

KAYANZA, 5 août (ABP) – Les autorités sanitaires de Kayanza (nord) s’inquiètent de la recrudescence des cas de paludisme. Cela intervient au moment où cette province a répertorié plus de 400 mille cas de paludisme depuis août 2021 jusqu’au mois de juin de l’an en cours. Parmi ces derniers, 91 cas de décès ont été enregistrés.

                                                                                                                    vue partielle des participants

Ce sont des propos du médecin provincial, Dr Pascal Niyonzima, lors de la réunion, jeudi le 4 août, de mobilisation sociale provinciale sur la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) prévue du 5 au 13 septembre prochain, a-t-on appris sur place.

A cette occasion, Dr Niyonzima, a souligné que la recrudescence des cas de paludisme est une réalité en cette entité administrative.  A titre indicatif, il a fait savoir que, depuis août 2021 jusqu’au mois de juin, les cas de paludisme sont calculés à plus de 400 000 tandis que les cas de décès sont au nombre de 91. Il précise que le district sanitaire de Gahombo vient en tête avec plus de 180 000 cas de paludisme recensés, suivi du district sanitaire de Musema avec plus de 160 000 cas.

Le district sanitaire de Kayanza a, quant à lui, répertorié plus de 50 000 cas de paludisme.

Pour Dr Niyonzima, la recrudescence des cas de paludisme est due au fait que la population de Kayanza n’utilise pas convenablement les MIILDA. Il en a profité pour demander à la population de cette province de ne plus détourner ces moustiquaires pour d’autres fins.

Un tel appel a été également lancé par le gouverneur de Kayanza, M. Rémy Cishahayo, qui a demandé aux participants à la réunion, chacun en ce qui le concerne, de se donner corps et âme pour que le dénombrement et la distribution des moustiquaires se déroulent telle qu’organisée.

Il s’est inscrit en faux contre le déroulement de la précédente campagne de distribution des moustiquaires où certains agents de distribution n’ont pas jusqu’ici reçu les frais leur destinés