• mar. Sep 27th, 2022

L’association Izere Hollande contribue dans la réconciliation de la population burundaise

ByAdministrateur

Sep 1, 2022

BUJUMBURA, 20 août (ABP) – Le président de l’association Izere Hollande, M. André Nkeshimana a indiqué mercredi le 17 août 2022, lors d’une interview qu’il a accordée à l’ABP, que l’association Izere Hollande contribue dans la réconciliation de la population burundaise.

M. Nkeshimana a fait savoir qu’ils ont considéré le sport comme un instrument approprié pour la réconciliation et la cohabitation où quelques rapatriés qui ont évolué en Tanzanie et qui parlent l’anglais et le swahili, ont été regroupés ensemble avec les gens qu’on appelle « les natifs de Makamba ».

Autour du ballon, ils constatent qu’ils ont la même culture, la même vie et le même avenir. En effet, M. Nkeshimana a indiqué qu’ils essayent de les insérer dans les projets qu’ils organisent afin de pouvoir connaître quelques métiers petit à petit.

Le président de ladite association a en outre fait savoir qu’ils ont ciblé un groupe des batwa à Ngozi qui leur aident à collaborer avec les hutu et les tutsi de cette région, ajoutant qu’ils ont pu trouver un endroit où ils apprennent la fabrication des savons, en commune Busiga et on a constaté que les batwa s’adaptent pratiquement et sont considérés au même titre que les autres groupes.

Il a fait savoir également qu’à Gitega, ils ont ciblé des déplacés de Nyabiraba et Gitega, les ont mis en contact avec les autres jeunes à travers le sport afin de comprendre qu’ils sont les mêmes, même s’ils habitent dans les camps de déplacés.

De plus, ils ont d’autres projets qui accompagnent celui du sport entre autres la couture, la soudure, l’informatique qu’on enseigne régulièrement et qui, à la fin de la formation, leur aident à gagner leur vie et la vie de leur famille.

En effet, il a souligné qu’ils ont un projet de construction d’une école à Muzinda où on aura différents secteurs de métiers et on va donner le certificat d’enseignement des métiers (CEM) à la fin de la formation après l’évaluation.

A côté de cela, il a indiqué qu’ils comptent mettre en place une coopérative pour aider les natifs des régions de Makamba, Ngozi, Gitega et Bujumbura à travers notamment le projet des champs familiaux, l’élevage des poulets, de chèvres, et vont stimuler la population de ces régions à travailler en collaboration avec les autres coopératives pour se compléter, a-t-il précisé.

M. Nkeshimana a signalé qu’ils ont des jeunes hollandais qui sollicitent l’association Izere Hollande pour qu’ils puissent venir voir dans quelle mesure ils peuvent collaborer. On organise également des missions d’échange d’expérience mais aussi de contacts. Ainsi, cette année le 13 novembre, des jeunes hollandais vont visiter l’école des métiers de Muzinda, le centre jeune et iront à l’intérieur du pays pour entrer en contact avec d’autres membres de l’association.

Il a signalé que dans le cadre de leur convention avec le gouvernement du Burundi, on a le projet de mettre en contact les hommes d’affaires burundais et hollandais. Cette mission aura lieu en septembre, dans la mesure où elle consiste en des affaires pratiquement gagnant-gagnant.