• mar. Sep 27th, 2022

Appel à la sauvegarde de la paix et la sécurité en évitant la justice populaire

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

RUYIGI, 1er septembre (ABP) – Le gouverneur de la province de Ruyigi, Mme Emérencienne Tabu met en garde les administratifs à la base et les comités mixtes de securité dans toutes les communes de sa province  afin d’abandonner la mauvaise habitude de pratiquer  justice la populaire.

Cette autorité  fait savoir qu’ils seront  désormais considérés comme étant les véritables auteurs de tout acte de violence, que subissent les personnes soupçonnées de sorcellerie dans les différentes communes de cette province.

Le gouverneur de Ruyigi a fait cette déclaration  mardi le 30 Aout, lors d’une descente qu’elle a effectué en commune  Bweru. C’est après un cas d’assassinat soupçonné de meurtre délibéré,  qui s’est manifesté en cette commune au cours de ce mois d’aout.

Au cours de cette descente, l’administrateur communal de Bweru, Madame Diane Nibitanga a dans son mot d’accueil, déploré la perturbation et certaines  entraves sécuritaires   qui se sont manifestées en  ce  mois d’août. Elle a indiqué que sa commune a notamment connu un cas d’assassinat qui a été commis dans la nuit du 08 août sur la colline Bweru, de la zone Mubavu, d’une personne soupçonnée de pratiquer la sorcellerie. Elle a aussi parlé des cas d’incendies criminels dans les ménages et sur presque toutes les collines de sa commune. Elle a précisé que les auteurs de ces incendies qui ont emporté des maisons et plusieurs hectares sont jusqu’à présents inconnus

                                                                                                        vue partielle des participants

Réagissant à cet état des faits et au mauvais traitement parfois réservé aux personnes accusées de sorcellerie, le procureur de la République en province  Ruyigi, M. Edouard  Nigaba a rappelé à l’ordre la population et  a insisté à ce que le parquet et toutes les instances de la justice réservent des sanctions à ceux qui pratiquent la justice populaire.

Il a indiqué que cette pratique  tend à devenir  une habitude  pour certaines personnes et que l’indifférence des voisins ne peut pas continuer comme si de rien n’était et a demandé aux comités mixtes de sécurité, sur toutes les collines de la province,  de faire preuve de prévention et avec rigueur pour arrêter définitivement cette habitude avant qu’il ne soit généralisée.

Face à cette situation, le gouverneur de Ruyigi ne mâche pas les mots et met en garde les récalcitrants. Elle précise en outre qu’il est complètement incompréhensible qu’une personne soit assassinée dans la communauté sans que personne ne s’en aperçoive et que cette attitude est plutôt synonyme de complicité de la part des administratifs et des comités mixtes de sécurité et a souligné qu’ils doivent changer de comportement avant qu’il ne soit trop tard pour eux.

Au moment où les conflits fonciers sont monnaie courante dans cette commune de Bweru, Madame Emerencienne Tabu a également demandé  à la population de les gérer à l’amiable là où c’est encore possible mais surtout d’éviter les assassinats et  de toujours  s’adresser à la justice