• mar. Sep 27th, 2022

La lutte contre les hépatites virales reste une préoccupation du gouvernement

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

BUJUMBURA, 2 sept (ABP) – Le Projet d’ordonnance portant révision de l’ordonnance n°630/123 du 07 février 2012 portant création du Programme national de Lutte contre le Sida et les Infections sexuellement transmissibles était parmi les points à l’ordre du jour du Conseil des ministres du 31 août 2022.

Selon le communiqué du secrétariat général de l’Etat, les hépatites virales constituent un problème,  de santé publique,  mondial. Au Burundi, la situation épidémiologique des hépatites virales est peu connue. Selon le rapport définitif sur les hépatites virales de janvier 2018, la séroprévalence du virus de l’hépatite B et celle du virus de l’hépatite C est élevée et augmente avec l’âge. Pour faire face à cette situation, une stratégie nationale de lutte contre les hépatites virales pour la période de 2018-2022 a défini la vision du Burundi à l’horizon 2030.

Il s’agit de garantir un accès à des soins et des traitements de qualité, abordables et efficaces pour arriver à l’élimination des virus des hépatites virale B et C d’ici 2030.

Depuis 2019, la lutte contre les hépatites virales a été intégrée dans le paquet d’activités du Programme. C’est dans ce cadre, selon le communiqué, qu’il est proposé la révision de l’Ordonnance ministérielle n° 630/123 du 07/02/2012 portant création du Programme national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles afin de réaménager ses services pour mieux organiser les actions de prévention et prise en charge des hépatites virales en plus du VIH et des IST (Infections sexuellement transmissibles).  A l’issue de l’analyse, le projet a été adopté.