• mar. Sep 27th, 2022

Le président de la République du Burundi a reçu une délégation des ombudsmans

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

Bujumbura, 1er  sept ( ABP ) – Le président de la République du Burundi a reçu en audience une délégation des ombudsmans   dont celui du Rwanda, du Bénin, Centrafrique, Guinée Équatoriale, Angola, conduite par l’ombudsman du Burundi Édouard Nduwimana ,qui sont au Burundi  depuis le 31 août 2022 pour participer à la conférence régionale des ombudsmans ou médiateurs organisé sous le thème : »le rôle des mécanismes nationaux de médiation dans la résolution pacifique des conflits et la consolidation de la paix dans la région des grands lacs. »

Après l’audience, l’ombudsman du Burundi a fait savoir que lors de l’entretien, le président de la République du Burundi a exprimé son engagement ferme de soutenir l’ombudsman du Burundi, mais aussi a apprécié le travail qui est fait au niveau des institutions des ombudsmans et médiateurs même dans d’autres pays, expliquant que ces offices pourraient aider le gouvernement pour que la population ait confiance aux institutions du gouvernement.

Le chef de l’État a saisi cette opportunité pour dire sa vision par rapport au développement du Burundi, le bien être de la population, les axes prioritaires du  gouvernement responsable et laborieux. La délégation des ombudsmans a apprécié le degré de sécurité et le bien-être de la population.

Après ils ont discuté sur leur organisation des médiateurs et ombudsmans Africains (AOMA) qui regroupe 46 membres avec comme objectif de renforcement des capacités et échange d’expériences et les bonnes pratiques.  La délégation des ombudsmans a demandé au président de la République du Burundi de faire un plaidoyer pour que  tous les pays africains aient de telles institutions des ombudsmans parce que dans certains pays d’Afrique ces offices n’y existent pas.

La délégation des ombudsmans a expliqué que les institutions dont elles représentent aident les gouvernements dans la protection des citoyens, mais aussi conseillent les gouvernements en matière de bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et les cas d’injustices.  Ces institutions contribueront dans la construction d’une Afrique où règne la paix et l’entente comme c’est le cas pour la vision 2063.

L’ombudsman du Burundi n’a pas oublié de mentionner que le président de la République du Burundi a accepté qu’il va faire ce plaidoyer auprès des autres chefs d’Etats pour que les pays africains aient cette institution d’ombudsman