• mar. Sep 27th, 2022

Le Burundi va abriter le siège du CERDOTOLA

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

BUJUMBURA, 1er sept (ABP) – Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Albert Shingiro et le Secrétaire exécutif du Centre International de Recherche et de Documentation sur les Traditions et les Langues Africaines (CERDOTOLA) Charles Binam Bikoi ont procédé à la signature de l’accord de siège entre le gouvernement du Burundi et le CERDOTOLA jeudi le 1er septembre 2022 au siège du ministère en charge de la Coopération au Développement.

Le CERDOTOLA est une institution internationale de coopération scientifique, culturelle et diplomatique pour la préservation de  la diffusion et la mise en valeur du patrimoine africain.

Dans un point de presse animé par les deux personnalités après échange des documents signés, le ministre Albert Shingiro a signalé que c’est pour la première fois que le Burundi va abriter le Bureau régional de cette organisation vieille de 47 ans et qui regroupe l’Afrique australe et l’Afrique de l’Est. Il a indiqué qu’ils venaient de signer les accords de protection et les avantages qui en découlent  mais aussi, cette organisation va permettre au Burundi de renforcer le patrimoine africain en général et le patrimoine burundais en particulier.

Il a ajouté que le Burundi attache une grande importance à la culture, à la recherche scientifique et aux civilisations.  Ce Centre va faire en sorte que, les africains qui sont au-delà du continent, puissent aussi bénéficier de la promotion de cette culture africaine.

Le fait d’avoir le siège au Burundi présente un avantage à double titre selon Albert Shingiro. Premièrement, cela va permettre de collaborer étroitement avec l’institution pour que les efforts du Burundi en matière de la promotion de la culture et de la recherche scientifique puissent être appuyés par l’organisation. De l’autre côté, cela va permettre aux burundais d’avoir du travail au sein de cette organisation. A la question de savoir la plus-value de l’installation du siège de cette organisation au Burundi, le Secrétaire exécutif du CERDOTOLA a indiqué que le Burundi se trouve au centre de toutes les préoccupations qui sont celles de l’Afrique en termes de renaissance, de régénérescence  d’esprit africain, de diffusion des valeurs africains, des valeurs de civilisation et de l’histoire des africains dans le monde partout où il y a des africains.

Le Burundi, en accueillant cette institution dans son démembrement pour l’Afrique de l’est et de l’Afrique australe, reprend la place qui est sienne, car, a-t-il dit, il est la tête du Nil et est également un carrefour de civilisations des peuples d’Afrique, ce qui fait que    quand on est au Burundi, on est en Afrique tout simplement.

Charles Binam Bikoi a ajouté que le Bureau régional va être la résonnance de l’esprit du siège du CERDOTOLA qui est à Yaoundé au Cameroun.  Ce Bureau a la responsabilité d’assurer l’implantation du CERDOTOLA  et du développement de ses activités à travers les pays membres de ces deux entités sous régionales.  Il sera aussi une plateforme d’échange culturelle, touristique et de développement.