• mar. Sep 27th, 2022

Les directeurs démis de leurs fonctions en commune Gahombo doivent continuer de diriger leurs écoles jusqu’à nouvel ordre

ByAdministrateur

Sep 4, 2022

KAYANZA, 31 août (ABP) – Le gouverneur de la province Kayanza (nord du Burundi), le colonel Rémy Cishahayo, en compagnie de son conseiller juridique et du procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kayanza, a rencontré mardi le 30 août 2022 les chefs de services communaux, les élus collinaires et les fonctionnaires de l’Etat de Gahombo. Cette visite s’inscrivait dans le cadre de répondre aux doléances de la population de cette commune, a-t-on constaté sur place.

Dans son discours d’accueil, l’administrateur communal de Gahombo, M. Sylvestre Ntunzwenayo, a fait savoir que sa commune se porte bien dans tous les secteurs et la preuve en est que la population vaque quotidiennement et librement à ses occupations. Lors de l’expression des doléances, l’une des questions soumises au gouverneur de Kayanza concerne les directeurs d’écoles et les maîtres responsables démis de leurs postes alors que leurs écoles ont réussi à 100% au concours national de certification et d’orientation de la 9ème année fondamentale. Ces directeurs d’écoles ont souligné qu’ils ont été limogés alors qu’ils venaient de bénéficier des certificats de félicitation pour s’être démarqués dans ce concours. MM. Alain Manirakiza et Célestin Ncutinamagara, deux d’entre les directeurs déchus, ont déploré le fait qu’ils aient été remplacés par des directeurs dont leurs écoles n’ont pas occupé des places de choix audit concours et  ont demandé d’être rétablis dans leurs droits.

Réagissant à cette préoccupation, le gouverneur de Kayanza, le colonel Rémy Cishahayo, s’est inscrit en faux contre cette mesure qu’il a qualifiée d’injuste.

Pour ce faire, il a exigé que les directeurs d’écoles récemment limogés restent dans leurs fonctions jusqu’à nouvel ordre et que les cérémonies de remise et reprise s’arrêtent sans condition. « Il n’est pas bon de nommer quelqu’un à un poste pour le limoger le lendemain, a-t-il regretté signalant que c’est la façon de détruire le secteur éducatif alors qu’on a la vision de redorer son image. Il a saisi cette occasion pour recommander à l’administrateur communal de Gahombo et au directeur communal de l’éducation de prendre la question en main et de lui faire rapport en ne dépassant pas vendredi le 2 septembre 2020. Par la même occasion, la même autorité provinciale à Kayanza a mis en garde quiconque constituerait une entrave au développement de la province. Le pas franchi par notre province ne chutera en aucun cas, a-t-il renchéri signalant que celui qui le tentera sera puni de façon exemplaire. Ce fut également une occasion pour le gouverneur de Kayanza d’octroyer des tôles à deux veuves des collines Kivoga et Gishunzi, peut-on signaler.

Etant donné que les élections des membres des conseils des notables sont prévues en date du 12 septembre 2022, le gouverneur Cishahayo en a profité pour demander à ses dirigés d’élire des personnes intègres et d’éviter d’être corrompus.