• mar. Sep 27th, 2022

L’augmentation de la production agricole, l’une des priorités du Président de la République

ByAdministrateur

Sep 8, 2022

BUBANZA, 7 Sept (ABP) – Le Président de la République du Burundi, Evariste NDAYISHIMIYE, a rencontré, Mercredi le 7 septembre, en commune Gihanga (Nord -Ouest du Burundi), les responsables des coopératives rizicoles, encadrés par la SRD Imbo. L’objet de la réunion étant d’échanger sur les obstacles à l’augmentation de la production et des solutions y relatives, a-t-on appris sur place.

                                                                                                 vue partielle des participants

 

Dans son allocution, le Président de la République du Burundi a fait savoir que l’agriculteur est au centre de l’économie nationale et qu’en situation normale, il devrait être le plus riche que les autres. Il  invite les  agriculteurs  de  s’organiser  en coopératives agricoles, qui, selon lui, est le meilleur moyen d’augmenter la production et de concentrer des efforts sur le riz, le maïs et les pommes de terre pour cette année dédiée à l’agriculture.

Le Président de la République du Burundi leur demande de redoubler leurs efforts afin que cette plaine de l’Imbo soit le grenier de la Mairie de Bujumbura et du pays. Il appelle les techniciens agricoles de  s’occuper des procédures d’obtention et de distribution  des engrais chimiques,  destinés aux agriculteurs de leurs localités respectives, afin d’éviter des spéculations de certains commerçants, qui retardent les travaux champêtres, apprend-on sur place.

Quant aux contraintes de  l’augmentation de la production rizicole, ces riziculteurs ont évoqué l’insuffisance d’engrais chimiques, d’eau d’irrigation, la mauvaise gestion du patrimoine des coopératives rizicoles par des responsables de ces  coopératives, la distribution des périmètres rizicoles pour la construction des maisons et autres.

Le Président de la République du Burundi a promis de plaider en faveur  des engrais chimiques pour qu’ils  soient gérés et conservés par des coopératives. Pour tous  ces obstacles, la promesse est d’en  faire  une préoccupation pour atteindre l’objectif de l’augmentation de la production. A noter que la SRD Imbo  encadre 17 coopératives rizicoles des provinces Bubanza, Bujumbura et Bujumbura Mairie, qui exploitent 4895 hectares.