• mar. Sep 27th, 2022

Les candidats au recrutement à la police doivent être sensibilisés pour qu’ils y répondent

ByAdministrateur

Sep 8, 2022

BUJUMBURA, 7 sept (ABP) – Les candidats au recrutement à la police nationale doivent être sensibilisés et les administratifs qui délivrent des documents doivent être disponibles pour qu’il n’y ait aucun blocage, a indiqué le chef de cabinet du gouverneur de Bujumbura (ouest du Burundi), M. Dieudonné Bizimana lors d’une réunion de sensibilisation des chefs de services provinciaux, des administrateurs communaux, des représentants des confessions religieuses et de la société civile le mardi, à Nyabiraba, pour qu’à leur tour ils sensibilisent les jeunes afin qu’ils répondent au recrutement des candidats officiers de la police nationale a constaté l’ABP sur place.

En effet, le chef de la délégation et membre de la commission de recrutement le Lt-Col de Pol Thierry Bizindavyi a indiqué que les candidats attendus en province Bujumbura ne viennent pas où viennent au compte-gouttes et cela se fait remarquer dans les communes Kanyosha, Kabezi, Nyabiraba, Isare et Mutimbuzi où on a des difficultés à mobiliser un effectif requis.

Il a poursuivi en disant qu’il y a de la place pour tout citoyen ou citoyenne qui répond aux critères de recrutement. Il a appelé les participants à la réunion à mettre tout le paquet dans la sensibilisation des candidats officiers dont l’inscription se déroule du 6 au 16 courant, et la passation des épreuves d’admission se fera le 26 septembre 2022.

Cette sensibilisation   doit être portée aussi sur les candidats brigadiers et hommes de rang sans oublier les filles et les Batwa.

Le chef de cabinet du gouverneur a recommandé aux administrateurs communaux de veiller à ce que les jeunes soient sensibilisés et qu’ils répondent massivement. Pour y arriver, il faut passer par l’administration à la base, les églises, les associations des jeunes comme le conseil communal des jeunes, les agents de santé communautaire.

Ils doivent faciliter l’obtention des documents pour la constitution du dossier individuel, un appel formulé aussi à l’endroit du directeur provincial de l’éducation et du directeur provincial de la santé pour qu’ils soient eux aussi disponibles en cette période de recrutement.

A signaler qu’en communes Mugongomanga, Mukike et Mubimbi, les candidats viennent massivement a-t-on entendu sur place.