• mer. Mai 22nd, 2024

Six personnes arrêtées pour avoir abattu un chimpanzé

ByAdministrateur

Sep 28, 2022

KAYANZA, 28 sept (ABP) – Six hommes de la colline Mpfunda, en zone Rwegura de la commune Muruta en province Kayanza (nord) sont, depuis le soir du 26 septembre courant, locataires du cachot du commissariat provincial de la police à Kayanza. Ils sont tous taxés d’avoir abattu sur cette colline, l’après-midi du lundi le 26 septembre 2022, un chimpanzé qui sortait de la forêt naturelle de Kibira, a-t-on appris des sources sur place qui ont témoigné à l’ABP que cette scène douloureuse s’est passée sur la sous-colline Gatsinda.

Après avoir été informé de cette triste nouvelle, le directeur général de l’office burundais pour la protection de l’environnement (OBPE), M. Berchimans Hatungimana, s’est rendu sur le lieu du crime dans l’après-midi du mardi le 27 septembre 2022. Il s’est inscrit en faux contre les braconniers qui ont commis cet acte très horrible.

Pour lui, le chimpanzé est un primate ayant des ressemblances avec l’homme. Cet animal est inscrit à l’annexe 1 de la convention internationale que le Burundi a ratifiée. Pour ce faire, le chimpanzé bénéficie des conditions spéciales de protection et quelqu’un qui l’abat est considéré comme un criminel, a-t-il laissé entendre.

M. Hatungimana a, par cette occasion, appelé la population de Kayanza et celle de la forêt naturelle de Kibira à aider dans la protection des animaux en général et des primates en particulier, du fait que ces derniers peuvent attirer des touristes et ainsi générer des devises.

Il a demandé au secteur judiciaire de Kayanza de mener des investigations très poussées afin de voir les mobiles qui les ont fait abattre cet animal qui n’avait jusqu’ici causé aucun dégâts.

Le directeur général de l’OBPE a promis une franche collaboration pour donner les textes réglementaires punissant les braconniers ou les malfaiteurs taxés à ce genre de forfaits sur les animaux sauvages qui ont une protection spéciale selon les conventions que le pays a ratifiées. Il est à signaler que ce chimpanzé a été enterré au vu de tout le monde.