• lun. Juin 24th, 2024

Les exploitants des marais appelés à utiliser la lutte mécanique ou les produits phytosanitaires pour lutter contre les chenilles légionnaires

ByAdministrateur

Sep 28, 2022

KAYANZA, 27 sept (ABP) – Le directeur du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage à Kayanza (nord), M. Adelin Niyonsaba, demande aux exploitants des marais de cette province qui ont semé le maïs hybride pour la saison culturale C 2022 de veiller à ce que leurs cultures ne soient pas détruits par des chenilles légionnaires. En cas d’apparition de ces dernières, il leur propose d’appliquer la lutte mécanique qui consiste à les ramasser et les tuer ou en faisant recours aux produits phytosanitaires. Il a lancé tous ces appels ce jeudi au terme d’une descente effectuée dans le marais de Ruguhu en zone Mbirizi de la commune Gatara en vue de se rendre compte de l’état végétatif du maïs hybride y semé en bloc pour la première fois et de l’état des lieux de l’attaque des chenilles légionnaires, a-t-on constaté sur place.

Selon M. Niyonsaba, cette visite a été effectuée après que des informations qui ont fait boule de neige sur les réseaux sociaux montraient que le maïs  hybride semé dans ce marais était très menacé par les chenilles légionnaires. « Le constat est qu’aucune maison ne brûle et que ce ne sont des cas que isolés qui ne peuvent même réduire la production attendue », se réjouit-il tranquillisant les agriculteurs qu’une fois que des chenilles légionnaires attaquent un champ de cultures, ils doivent s’habituer à faire des visites régulières pour les ramasser et les tuer ou bien utiliser les produits phytosanitaires appropriés au stade végétatif.  Il a exhorté les exploitants de différents marais de la province Kayanza d’approcher les agronomes, les assistants agricoles et les moniteurs agricoles pour s’enquérir de quel produit phytosanitaire à utiliser pour la lutte contre ledit ravageur. Aux techniciens agricoles à différents niveaux, il a recommandé de faire, eux aussi, des visites régulières dans les marais pour qu’ils continuent à sensibiliser la population sur le suivi régulier pour la lutte contre les chenilles légionnaires tout en utilisant les méthodes appropriées à chaque stade végétatif.