• lun. Juil 22nd, 2024

Le Maire de la ville de Bujumbura rencontre les habitants de la commune Muha

ByAdministrateur

Oct 29, 2022

BUJUMBURA, 26 oct (ABP) – Le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana a rencontré mardi le 25 octobre 2022, la population urbaine de la commune Muha comprenant  les zones de Kinindo et Musaga, pour recueillir et répondre à ses préoccupations conformément à la recommandation du chef de l’État.

Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Muha, Mme Dévote Ndayisenga a fait savoir que la paix et la sécurité règne en commune Muha. Elle a ajouté que la population cohabite de façon pacifique dans leur diversité. Elle a profité de cette occasion  pour saluer les mesures prises récemment par le président de la République, qui a permis la disponibilité du carburant, du sucre et du ciment.

                                                 vue partielle de la population présentant les doléances au Maire de la ville

Malgré cela, Mme Ndayisenga déplore la consommation des stupéfiants et des boissons prohibées surtout chez les jeunes, les cas de vol dans les ménages, le concubinage, les inondations, la RN7 qui est menacée par le ravin de Kamesa, les rivières qui sont menacées par les extracteurs des pierres dans les rivières et qui détruisent à leur tour les maisons et autres.

Elle a profité de cette occasion pour préciser que les écoles situées en commune Muha sont peu nombreuses, ce qui fait qu’il y a des effectifs pléthoriques dans les classes. Elle a demandé à la mairie de les aider à construire des écoles en étages pour faire face aux effectifs élevés des apprenants par classe.

Pour les habitants de la zone Kinindo qui depuis 2004, ont donné leurs contributions pour être dotés des routes pavées, elle a demandé au Maire de la ville de Bujumbura de les aider à demander dans l’ABUTIP l’état des lieux de ce projet.

Prenant la parole, le maire de la ville de Bujumbura a recommandé  une synergie des efforts pour lutter contre la consommation des drogues et des boissons prohibées pour bien préparer l’avenir des jeunes. Il a aussi invité les habitants de la commune Muha à payer les taxes et les impôts pour pouvoir bénéficier certains projets de développement dont la construction des écoles.

La population de la commune Muha est aussi invitée à planter des arbres aux bords des rivières qui traversent cette commune, pour protéger l’environnement. Les jeunes de cette commune sont à leur tour demandé de répondre au recrutement de la police nationale en cours, expliquant qu’être enrôlé dans les forces de défense et de sécurité, est un signe de patriotisme.

Lors de la séance des questions et doléances, les conducteurs des motos et des tricycles (Bajaji), ont demandé l’augmentation des heures de travail et de les laisser à arriver au pont Muha et sur l’avenue du large. A cette question, le maire de la ville leur a répondu que ce qui est possible est d’augmenter les heures de travail. Pour les vélos, ils doivent travailler de 6 h du matin jusqu’à 18 h. Pour les motards, ils doivent travailler de 6 h à 19 h. Pour les tricycles, de 6 h à 20 h. Le maire de la ville a aussi invité ces conducteurs d’élaborer d’autres projets de développement et approcher la BIJE pour recevoir des crédits.

Pour ceux qui ont des problèmes liés aux parcelles de Nyabugete phase 4 et 5, et celles de Kizingwe-Bihara et Gisyo sont priés d’attendre le rapport de l’OBUHA qui sera transmis au ministre chargé des infrastructures pour être acheminé au conseil des ministres.  Pour ceux qui n’ont pas encore des routes pavées, ils sont demandés d’abord de collecter des contributions et la mairie va faire son intervention  en tenant compte de ce que la population de cette commune a déjà contribué.

Pour les commerçants qui ont quitté le marché de Musaga et Kanyosha pour aller faire leur commerce dans des muni-marchés, ils sont demandés de revenir dans ces marchés construits  par l’État pour faire leur commerce conformément à la loi.

Une question a été soulevée à propos des ponts reliant Kamesa et Nkenga-Busoro et l’autre reliant Kinanira 2 et Kanyosha en dessous de chez Vyisi qui sont menacés par les extracteurs des sables et du gravier dans les rivières et d’autres malfaiteurs qui vont même jusqu’à enlever les bourreaux de ces ponts. Le maire de la ville a invité les  extracteurs du sable de suivre le cheminement des eaux  pour éviter la destruction des rivières et des ponts. Il a aussi précisé qu’il y a un projet de réhabilitation des ponts en mairie de Bujumbura.

Il est à signaler que cette réunion a vu la participation des différents conseillers de la mairie de Bujumbura, les représentants des cours et tribunaux, les représentants du secteur de l’éducation et de la santé en mairie de Bujumbura, les administratifs de la base au sommet de la commune Muha et autres