• lun. Juil 15th, 2024

La création de l’Ordre des Ingénieurs du Génie Civil et l’Ordre des Architectes au menu du Conseil des ministres

ByAdministrateur

Nov 8, 2022

BUJUMBURA, 7 nov (ABP) – Le Projet de décret portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre des Ingénieurs du Génie civil au Burundi et celui des Architectes étaient parmi les points  à l’ordre du jour du Conseil des ministres du 4 novembre 2022 présidé par le chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye selon le communiqué du secrétariat général de l’Etat.

La  réglementation de la profession d’Ingénieur va permettre aux Ingénieurs burundais de s’épanouir tant au niveau national qu’international, et au gouvernement d’opérer le contrôle fiscal pour ces professionnels. Selon le communiqué, ce projet de décret  vient combler  un vide juridique réel et mettre fin au désordre observé dans ce secteur.  Il a pour objectifs, d’organiser et réguler le secteur de l’Ingénierie,  de contribuer à la protection de la population, de promouvoir le développement du secteur de l’Ingénierie, de protéger le métier d’ingénierie, de faciliter l’épanouissement des professionnels de l’Ingénierie et de contribuer au développement durable du pays.

A l’issue  de l’analyse, le projet a été adopté avec entre autres recommandations de, séparer les définitions des domaines d’intervention, indiquer tous les organes de l’Ordre et expliquer leurs rôles, bien mentionner les missions de l’Ordre des ingénieurs, ramener à 5 ans le nombre d’années d’expériences exigés pour être membres de l’Ordre et enrichir les conditions d’accès pour les étrangers en mettant un accent sur le principe de la réciprocité.  Parmi les recommandations formulées figurent aussi la mise en place de l’Autorité de Régulation et de Coordination des Infrastructures.

Le Conseil a aussi analysé le projet de décret portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre des Architectes. Ce projet  de décret  détermine les conditions requises pour porter le titre d’Architecte et pour exercer cette profession.

Selon le communiqué, son adoption et sa mise en application permettront de, sauver les architectes de plus en plus nombreux et confrontés au problème de désœuvrement causé par l’accaparement de la profession par ceux qui n’en ont pas la qualification et sauver la physionomie des villes et mettre fin au  désordres constatés dans le domaine de la construction. Après échange et débat, le projet a été adopté avec entre autres recommandations de, se référer à d’autres textes importants notamment le décret portant cadre général des ordres des professionnels, le décret qui organise l’OBUHA et le décret qui crée l’ordre des professionnels comptables.

Pour le niveau d’études, il a été recommandé d’indiquer seulement qu’il s’agit d’un diplôme d’architecture ou équivalent, peu importe le niveau de diplôme.