• ven. Juin 14th, 2024

Le chef de l’Etat reçoit en audience successivement une équipe dirigeante de la CRDB bank, les Représentants résident du PNUD et de la FAO, une délégation de la (CIPI)

ByAdministrateur

Nov 29, 2022

BUJUMBURA, 25 nov (ABP) – Le chef de l’Etat burundais Evariste Ndayishimiye a reçu en audience vendredi le 25 novembre 2022 successivement les dirigeants de la banque tanzanienne CRDB qui vient de passer 10 ans au Burundi, une délégation de la Commission Internationale pour la Paix Inclusive (CIPI), le Représentant résident du PNUD et celui de la FAO au Burundi.

Apres l’audience avec les dirigeants de la CRDB, le porte-parole du président, Alain Diomède Nzeyimana a indiqué que cette délégation était composée des dirigeants de la CRDB venues de la Tanzanie et ceux se trouvant sur place. Il a signalé qu’au départ, cette banque a commencé avec un capital moyen, mais qu’au aujourd’hui, elle est classée 3ème parmi les banques œuvrant au Burundi.   Elle compte 4 branches au Burundi et va construire prochainement son quartier général à Gitega. Elle envisage aussi s’élargir pour devenir la première banque au Burundi.  Les dirigeants de CRDB   ont une ambition de traverser les frontières burundaises et ouvrir des branches en RDC comme à Lubumbashi, Uvira et Kalemie.

                                                             Le Chef de l’Etat s’entretient avec la délégation de la CIPI

Le Directeur de CRDB Abdulmajid Mussa Nsekela remercie les autorités et la population du Burundi qui lui offre des facilités pour son épanouissement au Burundi.

Le président Evariste Ndayishimiye a ensuite reçu en audience une délégation de la Commission Internationale pour la Paix Inclusive venu pour une visite de courtoisie. A la sortie de l’audience, Fred Ngoga, un burundais membre de cette Commission a indiqué que les membres de cette commission sont au nombre de 12, de nationalité différentes venant partout dans le monde.

                                 Le Président de la République échange avec le nouveau représentant résident du PNUD

Il a signalé que cette Commission a eu des consultations dans beaucoup de pays à travers le monde et qu’elle vient de passer 3 jours au Burundi pour une rencontre du genre organisée pour l’Afrique. L’idée est d’écouter les personnes et voir comment développer les principes de paix, parce que, selon cette Commission, on remarque qu’aujourd’hui il y a une normalisation de l’intolérance. On remarque des réseaux sociaux qui véhiculent des messages de haine.  Cette Commission veut alors reconnecter avec les valeurs positives pour que le monde se focalise sur des problèmes d’ordre économique et sociaux.

Fred Ngoga a mentionné que le président Ndayishimiye leur a parlé de l’expérience burundaise en ce qui concerne la réconciliation, les projets de développement et les ambitions du pays. Cette délégation lui a réitéré son soutien.

Le président Ndayishimiye a aussi reçu le Représentant résident du PNUD nouvellement nommé, M.  Mathieu Clowela venu pour une visite de courtoisie.

                                             Le chef de l’Etat serre la main du nouveau représentant de la Fao au Burundi

A sa sortie de l’audience, il a indiqué que les échanges avec le président ont porté sur la manière de renforcer la collaboration entre le PNUD et le gouvernement burundais. Mathieu Clowela a présenté brièvement au président Ndayishimiye ce que le PNUD est en train de faire en matière de mise en œuvre de son programme pour le Burundi. Cela concerne notamment son appui à l’amélioration des moyens d’existence, au renforcement de la gouvernance dans le domaine judiciaire et administratif et également au renforcement de la résilience aux changements climatiques. Le président Ndayishimiye lui a parlé de sa vision et ses orientations en ce qui concerne le développement, non seulement au Burundi mais aussi pour la Communauté Est Africaine (EAC) dont il assure actuellement la présidence.

Mathieu Clowela a promis de travailler avec l’ensemble du gouvernement burundais pour approfondir cette coopération qui pourrait aider le Burundi à aller vers l’atteinte des objectifs du développement durable pour lesquels le Burundi a souscrit. Pour lui, c’était également une occasion de saluer le discours du président Ndayishimiye lors de la COP 27, un discours qui a été très apprécié, a-t-il conclu.

Le président Ndayishimiye a enfin reçu le nouveau représentant de la FAO au Burundi, M. Pissang Tchangai venu également pour une visite de courtoisie.

A la sortie de l’audience, Pissang  Tchangai  a signalé que sa nomination fait suite à la visite du président Evariste Ndayishimiye  au Directeur général de la FAO  en mars 2022. A cette occasion, les deux hautes personnalités ont discuté sur un certain nombre de dossiers, notamment sur la façon d’accompagner le Burundi dans la mise en œuvre de son programme en matière d’agriculture et élevage.  Parmi ceux-là, il y a les programmes sur la ville verte, l’agriculture amélioré étant donné que l’agriculture est le domaine le plus important, qui nourrit pratiquement tous les burundais.  Ils ont aussi exprimé le souhait que les actions à mener soient beaucoup plus concertées.