• mar. Juin 18th, 2024

Tenue du 7ème congrès annuel des professionnels comptables du Burundi

ByAdministrateur

Nov 29, 2022

BUJUMBURA, 24 nov (ABP) – L’ordre des professionnels comptables du Burundi (OPC) a organisé le mercredi 23 novembre 2022, le 7ème congrès annuel des professions comptables du Burundi, sous le thème « la transparence du système financier, source de croissance et du développement économique du Burundi », a-t-on constaté sur place.

Dans son discours d’ouverture, le premier vice-président de la République, M. Prospère Bazombanza a indiqué que ce 7eme congrès vise  l’amélioration continue de la qualité de l’information financière, indispensable à l’atteinte des objectifs de développement.

                                                                                                 vue partielle des participants

Ce congrès des professionnels comptables constitue également selon lui, le cadre le plus approprié où les professionnels de la  finance et de la comptabilité se rencontrent avec les utilisateurs et les bénéficiaires de l’information financière pour échanger sur la qualité de l’information financière produite et sur l’état des lieux de la profession.

Selon M. Bazombanza, pour que les gouvernements puissent administrer comme il se doit les ressources publiques disponibles, ils doivent être en possession d’information fiable, afin de pouvoir analyser et décider des mesures à prendre pour atteindre les objectifs préalablement établis. Les gouvernements ont par conséquent besoin des systèmes d’informations financières appropriés sur lesquels les procédures de prise de décision puissent se fonder. En l’absence de ces systèmes, a-t-il expliqué, l’efficacité gouvernementale est considérablement réduite, ce qui peut accroitre les risques de corruption et ainsi réduire la croissance et le développement économique national.  A cet effet, M. Bazombanza a fait savoir que les Etats financiers apportent une preuve tangible de bonne comptabilité et améliorent la transparence et la bonne gouvernance au sein de l’État.

Le président de l’OPC, M. Frédéric Gahungu, a d’abord rappelé que dès sa naissance en 2001, l’OPC a connu une évolution sur les différents aspects comme en témoigne ses réalisations pendant les cinq  dernières années. C’est ainsi que l’ordre des professionnels comptables du Burundi s’est constamment impliqué  dans l’amélioration de la règlementation comptable du Burundi afin d’offrir un bon environnement des affaires et conduire son expansion dans un contexte de mondialisation de plus en plus complexe et hautement concurrentiel. Il a ainsi précisé que la profession comptable doit envisager son avenir à la lumière de l’évolution des normes comptables internationales ainsi que celles d’exercice de la profession comptable recommandées au niveau régional et mondial.

M. Gahungu a souligné, par ailleurs,  que l’OPC doit adhérer à la fédération internationale des comptables (IFAC) afin d’ouvrir au Burundi le boulevard de formation de ses professionnels comptables pour renforcer leurs capacités opérationnelles et pour améliorer les conditions de discipline et de contrôle-qualité. Pour lui, l’adhésion à l, IFAC est la voie obligée pour moderniser la profession comptable au Burundi. Il a aussi fait savoir que l’ordre des professionnels comptables vient d’initier, en partenariat avec Kenya Accounts and Secretaries National Examinations (KASNEB),  le diplôme professionnel comptable de niveau supérieur conforme aux exigences des standards internationaux (SIE). Des formations vont, à cet effet, commencer avec le mois de janvier 2023.