• mer. Juin 12th, 2024

Ouverture de la semaine de l’innovation de la jeune 2ème édition

ByAdministrateur

Nov 30, 2022

BUJUMBURA, 29 nov ( ABP) – Le vice- président de la République du Burundi M. Prosper Bazombaza a représenté le président de la République du Burundi Evariste Ndayishimiye, pour lancer officiellement les activités de la deuxième édition de la semaine de l’innovation des jeunes du 28 novembre au 1er décembre à Bujumbura, organisé conjointement par le ministère de la communication, des TIC et des médias, le ministère des affaires de la communauté Est Africaine, de la jeunesse, des sports et de la culture et le ministère du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme en collaboration avec le conseil national de la jeunesse ( CNJB ) et le programme d’autonomisation économique  d’emploi des jeunes ( PAEEJ ), sous financement du PNUD et  sous le thème : » Innovation des jeunes, pilier de l’accélération du développement économique » .

                        vue partielle des pafrticipants

Dans son allocution d’ouverture, le vice-président de la République a rappelé que la jeunesse burundaise est la force motrice du développement socioéconomique du pays, une jeunesse qui met à contribution ses talents innovants à l’édifice du développement. Selon lui, le thème choisi pour cette deuxième édition de la foire de l’innovation s’inscrit en droite ligne avec le PND 2018-2027  qui se donne pour objectif global de transformation structurellement l’économie burundaise, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social.

M. Bazombanza a aussi indiqué que cette foire de quatre jours permettra à un public très large de découvrir le génie créateur des jeunes et le caractère innovant de leurs produits, de promouvoir l’extraordinaire potentiel de la jeunesse burundaise dynamique, ambitieuse et résolument tournée vers son avenir et pour le développement du pays.

Après avoir encouragé tous les jeunes qui ont souscrit à cette manifestation démontrant à l’Afrique et au monde que le Burundi regorge des potentialités et des intelligences vives. Le vice-président burundais a aussi indiqué aux jeunes entrepreneurs que toutes les cartes sont dans leurs mains pour indiquer aux autorités la façon dont ils souhaiteraient être accompagné. Il a profité de cette occasion pour inviter tous les partenaires au développement et  à tous les entreprises ayant déjà porté leurs fruits à venir découvrir et soutenir ces talents innovants qui doivent passer le relais aux projets de développement.

Auparavant, le ministre de la communication, des TIC et des médias Mme Léocadie Ndacayisaba a fait savoir que dans l’organisation de cette foire, les TIC ont joué encore une fois un rôle prépondérant parce que les jeunes qui ont participé à la compétition de leurs projets se sont fait inscrire via une plateforme numérique. Elle n’a pas manqué de préciser que cette compétition a été organisée sous forme de concours inclusif pour tous les jeunes de tout genre, se trouvant dans la tranche d’âge de 18 à 35 ans et a connu 1553 candidats issues de toutes les provinces du pays voire même toutes collines du Burundi dont 20 projets sélectionnés.

Elle a profité de cette occasion pour féliciter les jeunes candidats présélectionnés qui, pour leurs talents et leurs audaces, ont mis au point leurs projets innovants œuvrant dans la transformation agroalimentaire, services et logistique, les TIC, l’environnement, l’agriculture, l’élevage et santé.

Selon le ministre Ndacayisaba, l’organisation de ladite foire est une opportunité pour la jeunesse en leur offrant l’occasion de démontrer leur savoir-faire et leurs compétences dans des solutions innovantes, pont incontournable dans l’accélération du développement économique du Burundi.

Signalons que 10 jeunes parmi les 20 dont leurs projets ont été sélectionnés ont eu l’occasion de présenter leurs projets et sont dans différents domaines dont l’agriculture, la santé, transformation agroalimentaire, environnement, TIC et autres. Ces jeunes ont demandé d’être soutenu techniquement et financièrement expliquant que leurs entreprises sont encore petites. Les cérémonies de cette journée ont été clôturées par une visite des stands démontrant les  produits issus des entreprises de ces jeunes.