• dim. Juil 21st, 2024

Le président en exercice de l’EAC espère que les Congolais vont trouver une solution au conflit qui les hante

ByAdministrateur

Nov 30, 2022

BUJUMBURA, 29 nov (ABP) – Le chef de l’Etat burundais et président en exercice du Sommet des chefs d’Etat de l’East African Community (EAC), M. Evariste Ndayishimiye, est rentré le lundi 28 novembre 2022, d’une mission officielle effectuée en République du Kenya, où il a officiellement ouvert la troisième session des consultations inter-congolaises de Nairobi, qui a vu la participation de plusieurs groupes congolais, selon le porte-parole du président de la République, M. Alain Diomède Nzeyimana.

Il a indiqué à la presse que la phase III du processus de Nairobi pour la paix et la sécurité à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) a été rehaussée par la présence du président du sommet des chefs d’Etat de l’EAC, du président Kenyan Williams Ruto et de l’ancien président du Kenya Uhuru Kenyatta, qui est le facilitateur mandaté par l’EAC.

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) et la représentante de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) Bintou Keita étaient présents à cette 3ème session des consultations inter-congolaises.

Les autres chefs d’Etat des pays membres de l’EAC ont participé à cette session par visio-conférence, ce qui témoigne de l’importance qu’ils attribuent à ces consultations inter-congolaises qui vont durer toute une semaine, a ajouté le porte-parole du président de la république du Burundi.

                                                              M. Diomède Nzeyimana s’adressant aux journalistes

M. Nzeyimana a rappelé que depuis l’admission de la RDC à l’EAC au mois de mars 2022, les chefs d’Etat des pays membres de cette communauté ont pris la décision de voir toute la région sécurisée. Avec la contribution des pays membres de l’EAC ainsi que celle de la communauté internationale, l’on veut que les Congolais vivent paisiblement et se concentrent aux travaux de développement comme les autres citoyens de la région, tout en utilisant les ressources qui sont à leur disposition, a-t-il ajouté.

« J’espère que les Congolais vont s’asseoir ensemble comme des frères pour trouver une solution adéquate au conflit qui les hante », a déclaré le président en exercice du sommet des chefs d’Etat de l’EAC dans son discours de lancement officiel de la phase III du processus de Nairobi pour la paix et la sécurité à l’Est de la RDC.

Le porte-parole du président de la République a également signalé que tous les intervenants dans ces consultations inter-congolaises ont apprécié grandement la présence et la contribution du président Ndayishimiye malgré son agenda chargé, pour le rétablissement de la paix à l’Est de la RDC.

Signalons que dans le même cadre de rétablir la paix à l’Est de la RDC, le Burundi, le Kenya et l’Ouganda ont déjà déployé leurs forces de défense en RDC. D’autres pays ont déjà contribué financièrement pour la bonne marche de ce processus de paix à l’Est de la RDC, a souligné le porte-parole du président de la République, M. Alain Diomède Nzeyimana.