• ven. Juin 14th, 2024

Retour du premier ministre burundais en provenance du Niger

ByAdministrateur

Nov 30, 2022

BUJUMBURA, 28 nov (ABP) – Le premier ministre de la République du Burundi, Gervais Ndirakobuca, est rentré le lundi 28 novembre 2022 en provenance de la République du Niger où il a représenté le chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine (UA) sur l’industrialisation, la diversification économique et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

A son arrivée à l’aéroport, le premier ministre Ndirakobuca a indiqué à la presse qu’après avoir échangé sur les défis auxquels l’Afrique fait face, les chefs d’Etat et de gouvernement ont relevé que ce continent est doté de ressources naturelles qu’il exporte vers les pays développés à bas prix mais, qu’il achète les produits transformés à un prix élevé.

Il a, à cet effet, fait remarquer que les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé que leurs pays doivent travailler en synergie pour promouvoir les secteurs industriels et d’autres secteurs porteurs de croissance.

Par ailleurs, après avoir passé en revue les défis qu’a connus les pays africains pendant la période de la pandémie de Covid-19,  ils se sont convenus de promouvoir le secteur de transformation des médicaments pour faire face aux différentes maladies et pandémies qui peuvent surgir, a ajouté M. Ndirakobuca.

Les chefs d’Etat et de gouvernement se sont également convenus de promouvoir le secteur de l’agriculture et de l’élevage car, a-t-il signifié, ils ont constaté que les sols africains sont fertiles.

Ils ont acté également que les secteurs de l’électricité et des infrastructures sont porteurs de croissance, d’où chaque pays membre de l’UA est tenu d’allouer dans les deux secteurs une somme d’argent estimée entre 5 et 10% de la part de leurs budgets, a poursuivi le premier ministre tout en ajoutant que le secteur de l’industrie textile n’a pas été laissé de côté

Le premier ministre a, par ailleurs fait savoir qu’en marge de ce sommet, il a eu l’occasion de rencontrer la communauté burundaise vivant au Niger où il lui a présenté la vision du gouvernement responsable et laborieux, soulignant qu’il s’est réjoui de son unité dans la diversité.

Au cours des échanges entre le premier et les Burundais vivant au Niger, ces derniers ont demandé d’avoir une même lecture et interprétation du passé douloureux qu’a connu le Burundi.

Le premier ministre les a rassurés que la CVR est à l’œuvre pour connaître la vérité commune afin de léguer à la jeunesse un pays digne de son nom, ce qui permettra à ce dernier d’atteindre le de développement durable pour tous.