• mar. Juin 18th, 2024

Lancement de la campagne de pulvérisation des caféiers

ByAdministrateur

Déc 6, 2022

BUJUMBURA/ MWARO, 6 déc (ABP) – Le bureau provinciale de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage (BPEAE), en collaboration avec le cabinet du gouverneur a procédé le lundi 5 décembre 2022, au lancement officiel de la campagne provinciale de pulvérisation, de paillage et de plantations de jeunes plants de caféiers.

En province Bujumbura (ouest du Burundi), une séance de démonstration a été faite à la colline Masama en commune Kabezi.

Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Kabezi, Mme Espérance Habonimana a indiqué que les champs de caféiers existent à Kabezi, même si certains ne sont plus entretenus. Elle a signalé que les caféiculteurs de cette localité demandent la disponibilisation les engrais chimiques comme avant.

Selon elle, la commune Kabezi va prêcher par un exemple en mettant en place un champ modèle de caféiers. C’est dans cette perspective qu’elle a  demandé aux moniteurs agricoles de montrer à la population comment on plante les caféiers, ajoutant que ceux qui ont besoin des plants de caféiers n’ont qu’à s’adresser à l’agronome communal.

Le directeur du BPEAE M. Daniel Mazarahisha a exhorté les agriculteurs à s’adonner davantage à cette culture, leur appelant à commencer le plus tôt possible, le traitement de l’antharcunose du caféier, tout en expliquant que cette maladie présente en province Bujumbura, constitue une menace sur la production du café.

                                                                            séance de démonstration de pulvérisation

S’agissant des doléances de  manque d’engrais chimiques et de pesticides, M. Mazarahisha a fait savoir qu’elles sont connues et que l’Office de Développement du café (ODECA) va y trouver des solutions. Il a mis en garde ceux qui n’entretiennent plus les caféiers, ils seront sanctionnés au même titre que ceux qui les arrachent.

Le conseiller chargé du développement au cabinet du gouverneur M. Ezéchiel Mpongera a exhorté la population à cultiver les caféiers pour que le pays ait des devises dont il a besoin. Il sied de signaler que les caféiculteurs demandent à l’Etat de revoir en hausse le prix d’un kilogramme de café et cela fera renaître l’engouement qu’ils avaient avant.

En province Mwaro, le lancement officiel de la campagne de pulvérisation, de fertilisation et de plantation des nouveaux plants de caféiers, a eu lieu sur la colline Kanka, zone Kanka de la commune Bisoro, par le directeur du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage M.  Libert Nzokirantevye, en compagnie du conseiller du gouverneur chargé du développement. Nzokirantevye a appelé la population de la commune Bisoro à intensifier la culture du café par extension et entretien les vergers, car elle reste la principale culture de rente.

Il a ajouté que la pulvérisation des pesticides pour cette campagne, consiste à la lutte contre anthracunose aux caféiers, une maladie qui diminue le rendement. Selon le directeur du BPEAE Mwaro, les pesticides sont gratuits pour les caféiculteurs et il est interdit de fumer, de boire ou de manger au moment de pulvérisation. Après l’activité, a-t-il conseillé, il est préférable de laver les mains avec de l’eau propre et du savon.

Le conseiller du gouverneur M. Jerôme Ndayishimiye a rappelé la population de la commune Bisoro que la culture du café amène toujours des devises. Ces derniers servent à l’achat des pesticides, la construction des routes et autres. Il a aussi appelé l’administration et les moniteurs agricoles à faire la synergie, pour que le pays ait un meilleur rendement du café.