• jeu. Juil 18th, 2024

Le chef de l’Etat reçoit en audience le représentant spécial du secrétaire général l’ONU dans la Région des grands Lacs

ByAdministrateur

Déc 12, 2022

BUJUMBURA, 10 déc (ABP) – Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye a reçu, ce samedi 10 décembre 2022, le représentant spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) dans la Région des grands Lacs, M. Xia Huang. Dans une interview accordée à la presse à la sortie de cette audience, Xia Huang a tenu à préciser qu’ils ont échangé sur plusieurs dossiers en l’occurrence les derniers développement dans la région des grands-Lacs, le rôle important que joue le Burundi  comme pays signataire de l’accord cadre et le Burundi en exercice de la présidence de la Communauté est africaine.

Selon lui, le rôle que joue le président de la République burundaise depuis qu’il est à la tête de l’EAC est hautement apprécié par les pays de la région et le reste de la communauté internationale en ce qui concerne le processus de Nairobi et Lunda. « Aujourd’hui tout le monde est unanime pour dire qu’avec cette présidence de l’EAC assurée par le président Ndayishimiye, on voit des résultats tangibles et une dynamique forte en ce qui concerne la coordination entre les deux processus », a-t-il apprécié.  A cet effet, a-t-il rassuré, les Nations Unies sont là pour accompagner et appuyer le président Ndayishimiye dans tout ce travail et ses efforts.

M. Huang a également fait remarquer qu’avec le chef de l’Etat, ils ont échangé sur une échéance très important qui est la prochaine réunion de haut niveau du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba. «  Le président a tenu à insister qu’aujourd’hui tous les pays signataires de l’accord cadre d’Addis-Abeba reconnaissent pleinement la pertinence de cette accord pour gérer tous ces dossiers de paix, de sécurité et de développement dans la Région des grands Lacs », a-t-il informé. L’accord cadre est selon lui, un document de 1ère importance, un chapeau qui chapeaute tout le processus et tous les efforts politiques et diplomatiques en cours, a-t-il expliqué.

C’est ainsi qu’il a eu à préciser que le prochain sommet du mécanisme régional de suivi aura lieu à Bujumbura le 24 février 2023.  Ce sommet sera une occasion d’évaluer les efforts déjà accomplis au cours des dix dernières années dans la mise en œuvre de l’accord cadre d’Addis-Abeba et voir comment assurer une mise en œuvre de ce document juridique de manière plus sérieuse, plus franche et plus sincère, a-t-il ajouté. Ce sommet sera une occasion très important et pour la région des Grands-Lacs et aussi pour la Burundi qui est pays sera hôte de ce sommet et aussi à partir de là, le président Ndayishimiye va assurer la présidence du mécanisme régional de suivi.