• sam. Déc 9th, 2023

L’obésité et l’exposition environnementale, parmi les causes de l’infertilité masculine

ByAdministrateur

Déc 20, 2022

BUJUMBURA, 13 déc (ABP) – A l’ occasion de la conférence de biologie médicale, 2ème édition, organisée par l’association des biotechnologies médicaux, vendredi le 9 décembre 2022, sous le thème : » Apports du laboratoire en santé sexuelle et reproductive », Dr Eddy Noël Ngabire qui est en train de se spécialiser en gynécologie, a fait la présentation sur l’infertilité masculine.

D’après Dr Ngabire, l’infertilité masculine est l’incapacité pour un homme à être auteur d’une grossesse après au moins 12 mois de rapports sexuels non protégés, normaux en fréquence et en qualité, à l’intérieur d’un couple vivant régulièrement ensemble, exception faite de l’infertilité prouvée de sa partenaire. Il a également  précisé que la stérilité est l’incapacité définitive et irréversible de concevoir. Il a aussi ajouté que pour 15 % des couples nouvellement mariés, le facteur masculin en cause de l’infertilité est de 20% et la cause de l’infertilité est inconnue dans la moitié des cas.

S’agissant des facteurs de risque de l’infertilité masculine, Dr Ngabire a cité notamment les infections urogénitales mal traitées lors de l’enfance, le traumatisme testiculaire et la malformation congénitale. Il a cité aussi les facteurs chirurgicaux dont l’orchidectomie, orchidopexie, cure de hernie inguinale, le traumatisme pelvien et les facteurs iatrogéniques dont la radiothérapie, la chimiothérapie, les traitements en cours (la cimetidine, la nitrofurantoine) et les antécédents familiaux, la consanguinité et autres. Pour d’autres causes, il a cité l’exposition environnementale et professionnelle dont les métaux lourds (plomb et disulfure de C), l’obésité, la consommation du tabac et l’alcool en excès, les vêtements serrés et bains chauds, éviction de multiples médicaments pouvant altérer la spermatogenèse.

Pour la prévention de l’infertilité masculine, il a indiqué qu’il faut éviter les causes citées en haut en évitant l’exposition environnementale et professionnelle, combattre l’obésité en adoptant un régime alimentaire approprié et équilibré, éviter la consommation du tabac, limiter la consommation d’alcool, éviter les vêtements serrés et bains chauds (Sauna à une température très élevée).

Pour diagnostiquer l’infertilité masculine, Dr Ngabire a fait savoir qu’on peut faire l’examen para clinique dont le spermogramme (analyse quantitative et qualitative des spermatozoïdes) et spermocytogramme (analyse cytologique et morphologique des spermatozoïdes au microscope).

Les traitements peuvent être l’hygiène de vie, et les moyens médicaux dont l’hormonothérapie et l’androgeno-thérapie testostérone et autres.