• mer. Juin 12th, 2024

Les Universités ayant la faculté de Médecine appelés à se conformer aux normes de l’EAC

ByAdministrateur

Déc 27, 2022

BUJUMBURA, 26 dec (ABP) – Une Note sur l’inspection des Facultés de Médecine du Burundi par la Communauté de l’Afrique de l’Est a été analysée lors du Conseil des ministres du 21 octobre 2022, selon le communiqué du secrétariat général de l’Etat.

Au cours de l’analyse de la Note, le Conseil des Ministres a formulé quelques observations et recommandations.

Il s’agit entre autres d’élaborer un état des lieux de l’exécution des recommandations de l’équipe d’inspection ainsi qu’un plan de leur mise en œuvre, en commençant par les plus faciles, inventorier les outils d’évaluation utilisés par l’équipe d’inspection, notamment les textes et mettre à jour, ceux qui doivent l’être et identifier toutes les structures disposant de laboratoires et autres équipements utiles pour le pays pour les mettre à contribution en cas de besoin.

En plus de la Faculté de Médecine à doter de laboratoires, il faudra procéder de même pour les autres facultés qui en ont besoin pour se conformer aux normes exigées et élaborer des plans pour des laboratoires modernes pour qu’à la prochaine inspection, il y ait eu au moins un début d’exécution.

Il a été recommandé aussi de faire recours aux enseignants spécialisés retraités pour combler le déficit en enseignants, d’activer la diplomatie pour avoir des enseignants-coopérants et chercher des enseignants dans le cadre régional, en l’occurrence la Communauté Est Africaine, comme solution à la carence des enseignants, rendre le Centre Hospitalo-Universitaire de Kamenge un hôpital réellement universitaire, par la révision des textes qui le régissent et plaider auprès du Royaume d’Arabie Saoudite pour qu’elle mette en œuvre la promesse de la réhabilitation dudit hôpital universitaire.

Il faudra en outre identifier les personnes répondant au profil exigé pour qu’elles dirigent les départements à la Faculté de Médecine et chercher plus de bourses à l’étranger dans les domaines clés pour le pays et étudier des stratégies pour faire rentrer les Burundais qui font des études à l’étranger et qui ont tendance à y rester.