• dim. Juin 16th, 2024

Lamentations des riziculteurs du marais de Nyacijima

ByAdministrateur

Jan 4, 2023

Ngozi, 3 jan (ABP) – Les riziculteurs du marais de Nyacijima affirment qu’ils connaissent une carence de semences pour leurs champs. Cela après qu’ils ont été sensibilisés sur le repiquage d’une même variété de riz pour un périmètre de 165 hectares. Ils disent également connaitre un manque d’eau  pour irriguer leurs champs dans certaines parties du marais.

Le Directeur du Bureau Provincial de l’environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage de Ngozi,  M. Émile KubwImana fait savoir que les semences ont été insuffisantes du fait de l’action des ravageurs qui ont abîmé des pépinières. En outre, certains riziculteurs ont volé les semences protégées  pour aller les repiquer dans leurs champs en dehors du périmètre modèle prévu. Il a tranquillisé cependant les riziculteurs qui ont désormais le plein droit de repiquer la variété de leur choix pour remplir les parties non couvertes. Concernant l’insuffisance d’eau d’irrigation dans certaines parties du marais, il explique cela par le fait que les ravins qui acheminent l’eau de pluie de la ville de Ngozi vers l’aval ont détruit les infrastructures hydrauliques aménagées dans le marais pour l’irrigation. La solution  qui a été trouvée à court terme est d’alterner l’irrigation des champs. Certains champs sont alimentés la journée puis fermer les canaux d’irrigation le soir pour irriguer d’autres champs la nuit.

M. Kubwimana  demande aux pouvoirs publics de réhabiliter ces ravins afin d’acheminer l’eau de pluie venant de la ville de Ngozi jusque dans la rivière. Comme ça les infrastructures détruites peuvent être réhabilitées.  Il sollicite aussi la construction d’un grand bassin de retenue d’eau de pluie qui pourrait être réutilisée  pour l’irrigation pendant les périodes sèches. Le marais de Nyacijima à cheval entre les communes de Ngozi et Gashikanwa s’étend sur une superficie aménagée de plus de 450 ha. Il reste le plus grand pourvoyeur de riz en province de Ngozi.