• mar. Mai 21st, 2024

Seuls les bacheliers et les licenciés seront confiés les directions des écoles fondamentales du cycle quatre

ByAdministrateur

Jan 25, 2023

CANKUZO, 24 jan (ABP) – Seuls les bacheliers et les licenciés seront confiés les directions des écoles fondamentales du cycle quatre, a annoncé le ministre de l’Education nationale et de la recherche scientifique, Dr François Havyarimana, lors de sa descente lundi le 23 janvier 2023 en province Cankuzo, pour recueillir les préoccupations du personnel enseignant et du reste de la population, en matière de l’éducation, a appris l’ABP sur place.

                                                                                            Vue partielle des participants

Le ministre Havyarimana a félicité la province scolaire Cankuzo pour moins de problèmes particuliers qui s’y trouvent. Pour arriver à l’objectif fixé, le ministre a interpellé les responsables éducatifs et les administratifs à présenter des priorités aux intervenants tenant compte du rapport des états généraux et des stratégies sectorielles 2022-2027. Il a ajouté que chaque commune du pays aura une salle informatique d’ici 2027 pour que chaque élève ait une capacité assez mûre en rapport avec l’usage des outils informatiques. Il a appelé également les directeurs des écoles à la mise en valeur des domaines scolaires pour mieux produire et enfin de combler les vides qu’on enregistre suite à l’insuffisance des subsides et frais de fonctionnement.

M. Havyarimana a profité de cette occasion pour mettre en garde les directeurs qui donnent des rapports à effectif élevé des apprenants dans le but de bénéficier plus de subsides, tout en précisant que les mêmes directeurs ont par la suite, pour camoufler ces tricheries, rapporté des taux fictifs des cas d’abandons scolaires.

Sur le plan administratif, le ministre de l’éducation a expliqué la décision prise pour qualifier les directeurs des écoles fondamentales ayant le cycle quatre. En effet, a-t-il signalé, on tend à muter les enseignants de grade D7 vers les six premières années pour rester avec ceux du niveau universitaire dans le cadre d’améliorer les niveaux des élèves, raison pour laquelle on recrute dans ces moments plus des bacheliers que ceux de la qualification inférieure. Et d’ailleurs, c’est impossible d’assurer l’inspection à l’enseignant bachelier en classe alors qu’on a le niveau inférieur, a expliqué le ministre Havyarimana.

En rapport avec le redéploiement, le ministre a indiqué que les mutations sont possibles au moment où l’enseignant permute avec un autre et non le remplacé par un bénévole ou un vacataire. Toutefois, le personnel enseignant doit garder la priorité à l’intérêt public quel que soit le lieu d’affectation, a-t-il poursuivi.