• lun. Juil 15th, 2024

Descente du Ministre de la justice en commune urbaine de Ntahangwa

ByAdministrateur

Fév 7, 2023

BUJUMBURA, 1er fév (ABP) – La ministre de la justice, Mme Domine Banyankimbona a effectué le mardi 31/01/2023, une descente dans la commune urbaine de Ntahangwa en Mairie de Bujumbura, dans le cadre des descentes des membres du gouvernement dans tout le pays.  Au cours de cette descente, elle était accompagnée par les magistrats, les présidents des tribunaux et autres responsables judiciaires du pays. Elle a expliqué que l’objectif de sa démarche était d’échanger avec la population de cette commune, dans le cadre d’améliorer les prestations de la justice à la satisfaction des justiciables.

                        vue partielle des participants

 

Mme Banyankimbona a fait savoir que la redynamisation du secteur de la justice au service du bienêtre de la population est l’une des préalables pour atteindre le développement, comme le chef de l’Etat ne cesse de le répéter. Un objectif encore loin d’être atteint par rapport au constat dressé par le Ministre de la justice. Elle a fait savoir qu’au cours des descentes qu’elle a déjà effectuées à l’intérieur du pays, la plupart des doléances recueillies étaient orientées vers la justice. Mme Banyankimbona attribue les manquements observés à l’ « avidité de certains justiciables et responsables judiciaires ». Pour elle, cette situation doit cesser, « la justice doit être assainie pour atteindre les objectifs fixés par le président de la république ».

Malgré cette situation, des avancées notoires sont observées quant à l’objectif fixé de clôturer les dossiers en retard. Ainsi, Mme Domine a indiqué que depuis l’appel lancé fin 2021, les gouverneurs ont contribué à mettre en application les jugements rendus, actuellement l’étape franchie est satisfaisante, a-t-elle dit, interpellant les gouverneurs des provinces à continuer sur cette même lancée.

 

Les personnes qui se disent « lésées par la justice » ont eu l’occasion de soumettre leurs doléances au Ministre. Les expropriations « illégales » de biens familiaux, alors que les procès sont encore en cours, ont été évoquées.

A ce propos, Mme Banyankimbona a mis en garde les responsables judiciaires ou administratifs qui seront reconnus coupables de tels agissements,  des sanctions sévères leur seront infligées, a-t-elle indiqué. D’autres ont évoqué la lenteur dans l’application des jugements rendus. A ce propos, elle a interpellé les cadres du ministère de la justice, de surveiller leurs subalternes afin de se rendre compte de leur performance par rapport au nombre de jugements rendus qui sont  clôturés. Un retard qu’elle a mis sur le compte de leur incompétence. Selon elle, « certains magistrats font le travail au ralenti et ne peuvent même pas clôturer un seul dossier par jour ».

Le Ministre de la justice a interpellé les magistrats à procéder dans les meilleurs délais aux remises des documents à l’intention des justiciables qui ont fait recours à la justice pour la poursuite des procès. C’est au moment où la population de Ntahangwa a soulevé que certains responsables judiciaires sont partisans et fournissent des pièces à une partie au conflit pour que le temps de dépôts de recours expirent, désavantageant  ainsi la partie qui n’est pas dans ses faveurs ».