• lun. Juil 15th, 2024

Clôture de la 4ème session de formation des candidats sous-officiers de la police nationale

ByAdministrateur

Fév 18, 2023

MURAMVYA, 15 fév (ABP) – L’école des sous-officiers de la police (ESOP) en province Muramvya (centre-ouest) a mis fin la semaine dernière, la formation de la quatrième promotion des candidats sous-officiers s’élevant à 387 sur les 420 qui ont débuté la formation de deux ans, a appris l’ABP sur place au stade royal de Muramvya.

Les cérémonies ont été inaugurées par le défilé des candidats sous-officiers, et ont été rehaussées par la présence de Fabien Ndayambaje, le secrétaire permanent au ministère en charge de la sécurité, du représentant de l’inspection générale de la police nationale du Burundi ainsi que le gouverneur de la province Muramvya et les chefs de services provinciaux.

                                                                                                                   Défilé des sous-officiers de la 4ème promotion

Dans son discours, Ndayambaje a vivement félicité l’ESOP et la quatrième promotion des sous-officiers pour les efforts fournis en matière de la qualité sans doute de la formation reçue. Cela pour que ces jeunes sous-officiers de la police nationale puissent répondre aux attentes de la population burundaise en général et pouvoir s’organiser pour leur avenir en particulier, tout en étant dans les travaux liés au renforcement de la paix et la sécurité dans tout le pays, a-t-il indiqué. Le secrétaire permanent au ministère en charge de la sécurité a fait remarquer que le pays a toujours besoin des policiers capables d’empêcher et lutter contre différentes sortes de malfaiteurs. D’où la police est toujours prête pour décourager les mauvaises planifications visant à perturber la sécurité. Il a également appelé les lauréats de la formation à mettre en pratique ce qu’ils ont appris et à collaborer avec les autres forces de la sécurité régionale et internationale. M. Ndayambaje a publiquement remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de la quatrième session de formation des candidats sous-officiers de la police nationale. Il a fait savoir que le ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire promet de se donner sans relâche dans l’organisation des formations de qualité dans la police de proximité en vue d’être efficace.

Notons qu’avant la clôture de son discours, le secrétaire permanent au ministère en charge de la sécurité a signifié aux nouveaux sous-officiers de la police nationale que leurs ethnies sur terrain ne sont plus de « bahutu, batutsi ou batwa mais uniquement des Barundi. « Tous ce que vous faites sont en faveur de tous les Burundais et du Burundi sans discrimination et dans le respect de la loi », a-t-il déclaré.