• jeu. Juil 18th, 2024

Revue de la performance du cadre de partenariat pays de la Banque Mondiale au Burundi

ByAdministrateur

Mar 7, 2023

BUJUMBURA, 3 mars (ABP) – La Banque Mondiale a organisé le jeudi 2 mars 2023 à l’hôtel Club du Lac Tanganyika, une réunion de la revue à mi-parcours de la performance du cadre de partenariat pays 2019-2023 et de discussions sur l’allocution de prévention de la résilience, a appris l’ABP sur place.

Le ministre des Finances, du Budget et de la planification économique, M. Audace Niyonzima a indiqué que cette réunion avait l’objectif d’évaluer l’enveloppe que la Banque Mondiale avait octroyé au Burundi, qui s’évalue à 1,3 milliards de dollars pour cinq ans. Il a fait remarquer que pour l’exercice 2022-2023, on a utilisé 60 millions de dollars jusqu’à la fin du mois de janvier 2023, sur 180 millions de dollars revue parmi les 220 millions de dollars qui étaient prévus.

Selon le ministre Niyonzima, puisque les gestionnaires des projets n’ont pas été capables d’utiliser ces fonds, cette réunion est tenue dans l’intention d’évaluer et de formuler des recommandations aux gestionnaires des projets, surtout pour prendre des mesures appropriées pour exécuter dans le délai prévu ces projets et décaisser ces fonds qui sont destinés au pays, afin de pouvoir demander d’autres fonds pour promouvoir le développement du Burundi.

                                                                    Photo de famille des participants à la réunion

En effet, des défis liés au rythme qui ne favorise pas le développement du pays ont été identifiés. Il s’agit notamment de la lenteur surtout au niveau de la gestion des projets, du manque de compétences ou de volonté des gestionnaires qui pensent que ces projets appartiennent à la Banque Mondiale alors que ce sont des projets du gouvernement du Burundi mais financés par cette banque, a souligné le ministre ayant les finances dans ses attributions.

M. Niyonzima a, en outre interpellé les gestionnaires des projets à contribuer à leur réalisation et des objectifs du gouvernement dans le développement du pays. Il a aussi signalé qu’ils vont, désormais, organiser des réunions trimestrielles d’évaluation et même instaurer les indicateurs de performance pour tous les gestionnaires et pouvoir prendre des mesures administratives qui s’imposent pour les gestionnaires incompétents.

Selon la représentante résidente de la Banque Mondiale Mme Hawa Cissé Wagué, la réunion était très utile, on a discuté non seulement les projets qui sont financés par la banque mondiale mais aussi dans le cadre de partenariat, c’était une bonne discussion qui permet d’ajuster leur stratégie mais aussi de se mettre d’accord sur des actions à entreprendre pour mieux exécuter les projets.

Elle a enfin recommandé aux coordinateurs des projets et leurs équipes de pouvoir mettre en œuvre les actions convenues et le plan de travail des activités à mener, en respectant les règles.

La représentante de la Banque Mondiale a également recommandé son équipe d’accompagner le gouvernement du Burundi dans la mise en œuvre des projets, pour atteindre le développement afin que chaque Burundais puisse avoir de quoi manger et de l’argent, comme l’indique le chef d’Etat du Burundi.