• jeu. Mai 23rd, 2024

Retour du chef de l’Etat en provenance de Qatar

ByAdministrateur

Mar 10, 2023

BUJUMBURA, 10 mars (ABP) – Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, en compagnie de son épouse, Mme Angeline Ndayishimiye, est rentré le vendredi 10 mars 2023, en provenance de Doha au Qatar, où il a pris part à la conférence des Pays les moins avancés (PMA), et à la cinquième conférence des Nations unies sur les PMA qui a eu lieu du 5 au 9 mars 2023.

A son arrivée à l’aéroport international Melchior Ndadaye, le chef de l’Etat a accordé une interview à la presse.

S’agissant de la conférence des PMA, le président Ndayishimiye a fait savoir que les Chefs d’Etat  de PMA se sont entretenus à cœur ouvert jusqu’à ce qu’ils se soient fixés l’objectif de tout faire pour se développer, afin de ne plus se rencontrer comme étant des pays dits moins avancés.

Quant à la 5ème conférence des Nations- Unies sur les PMA, M. Ndayishimiye a indiqué qu’il était d’abord question  de s’auto-évaluer par rapport à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, qui vise à ne laisser personne de côté en matière du bien-être et du développement durable des populations.

Il a, par ailleurs, signalé que le Burundi a été honoré de co-présider la table ronde sur les systèmes commerciaux mondiaux, soulignant, à cet effet, que le commerce est le pilier du développement.

Au cours de cette table ronde, le président Ndayishimiye a eu l’occasion de présenter certains défis auxquels font face les PMA et des solutions pour y remédier. Il a également signalé avoir appris une leçon après avoir écouté les différentes présentations des participants sur la vie de leurs pays respectifs.

« Le Burundi est riche », a-t-il souligné tout en déplorant qu’au Qatar la pluie n’existe pas, et que tous les produits consommables sont importés de l’extérieur. Aussi, la famille de l’Emir du Qatar, Mr. Tamim Bin Hamad Al-Thani, pratique l’élevage des poules alors qu’elle ne cultive pas même le maïs, a-t-il témoigné.

Le président Ndayishimiye a profité de l’occasion pour refaire un clin d’œil aux Burundais tout en les appelant à faire l’inspection et à travailler d’arrache-pied pour éradiquer la faim et la pauvreté sans oublier de transformer le patrimoine du pays pour l’exporter en produit fini.

                               Le président de la République saluant les membres du gouvernement à la descente de l’avion

Pour ceux qui sont capables d’élaborer des projets innovants mais qui ne sont pas en mesure de les mettre en œuvre, le chef de l’Etat les exhorte à chercher ceux qui peuvent les financer en vue de travailler en synergie pour atteindre le développement durable pour tous.

Le président de la République a ensuite fait savoir qu’il a eu l’occasion de s’entretenir avec l’Emir du Qatar, Tamim Bin Hamad Al-Thani, signalant que les deux pays entretiennent déjà des bonnes relations. Leur entretien était centré sur le renforcement de la coopération dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage, des infrastructures sociales, de l’électricité et de la transformation des minerais.

Ils se sont également entretenus sur la situation qui prévaut à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). « En tant que président la communauté de l’Afrique de l’Est, j’ai demandé à l’Emir de nous apporter une main forte quant à l’encouragement des forces de défense de la communauté déjà déployés en R D Congo pour la restauration de la paix et de la sécurité à l’Est de ce pays », a signalé M. Ndayishimiye.

Il s’est également entretenu avec les autorités du Fonds Qatari pour le développement sur les opportunités de coopération dans certains secteurs. Ainsi, il a fait savoir qu’une commission de Qatar sera bientôt au Burundi pour rencontrer la commission burundaise pour la mise en œuvre de leurs accords notamment dans les secteurs de la santé, de l’agriculture et de l’élevage, de l’éducation et des infrastructures sociales.

Il a enfin signalé avoir effectué une visite au sein des populations de Qatar dans le cadre de les stimuler à venir investir au Burundi.

Signalons que les ministres des deux pays ayant la coopération au développement dans leurs attributions ont signé un Accord sur l’échange des employés entre le Qatar et le Burundi.