• mar. Déc 5th, 2023

Un ravin creusé par les pluies torrentielles, une menace en zone Kanyosha

ByAdministrateur

Mar 20, 2023

BUJUMBURA, 15 mars (ABP) – Les habitants du quartier Gisyo situé en zone Kanyosha de la commune Muha (au sud de la ville de Bujumbura), se lamentent de la présence du ravin creusé par les pluies torrentielles et qui ne cesse de s’agrandir et de démolir les infrastructures se trouvant à proximité, y compris une partie du cimetière de Gisyo.

Comme l’a constaté l’ABP, trois maisons sont déjà effondrées et d’autres infrastructures sont à haut risque dont une mosquée et le Lycée de la Convivialité de Kanyosha se trouvant à moins de cinquante mètres de ce ravin.

Une grande partie du cimetière de Gisyo est aussi effondrée et quelques cercueils sont jusqu’à présent à ciel ouvert. La population de la localité a fait savoir qu’elle a crié au secours depuis plus de trois ans et attendent encore l’intervention de la part des services chargés de la gestion des catastrophes naturels.

La population déplore aussi le mauvais comportement des gens qui profitent de ce ravin pour y jeter des ordures ménagères provenant de tous les coins dudit quartier.

La directrice du Lycée de la Convivialité, une des infrastructures menacées par ce ravin, Mme Denise Karagira, a indiqué qu’elle prévoit envoyer une lettre à la direction générale de la protection civile et de la gestion des catastrophes pour demander secours avant que la situation ne s’aggrave de plus.

Interviewé à ce sujet, l’administrateur de la commune urbaine de Muha, Mme Dévote Ndayisenga a indiqué que ce ravin est connu et que la réparation des dégâts qu’il cause dépasse la capacité de la population. L’intervention des techniciens en la matière est plus qu’urgente, a-t-elle renchéri.

« Nous avons envoyé des lettres à l’OBUHA et à l’OIM pour solliciter une aide dans la réparation de ce ravin puisque ce sont les travaux qui demandent beaucoup de moyens. Nous attendons la réponse », a-t-elle révélé.

L’administrateur tranquillise la population et lui demande de patienter, précisant que la commune est en train de faire le tout possible pour trouver la solution à cette problématique.

Elle a profité de l’occasion pour donner des conseils aux gens qui jettent les ordures dans ce ravin. Elle leur demande de changer ce comportement, soulignant que ces déchets polluent le Lac Tanganyika.

Signalons que ce ravin s’observe depuis plus de trois ans, et que toutes les infrastructures se trouvant à proximité sont menacées d’affaissement.