• ven. Mai 24th, 2024

Déclaration de l’épidémie de Poliomyélite due au poliovirus

ByAdministrateur

Mar 21, 2023

BUJUMBURA, le 20 mars (ABP) – La ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, Dr Sylvie Nzeyimana, a déclaré dimanche le 19 mars 2023, une épidémie de Poliomyélite due au poliovirus. À travers cette déclaration, elle a rappelé que la poliomyélite aiguë est une maladie due au virus de la poliomyélite et qui est responsable d’une paralysie définitive des membres. Elle touche principalement les enfants, d’où son nom de paralysie infantile.

Le virus se transmet par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés, précise, Dr Nzeyimana.

En date du 13 mars 2023, le réseau mondial des laboratoires de la poliomyélite a confirmé 3 cas de poliovirus au Burundi. Un cas chez un enfant de 4 ans qui n’avait reçu aucune dose de vaccination contre la poliomyélite dans le district d’Isare, en province Bujumbura et deux contacts du même cas.

Selon toujours la ministre de la santé publique, l’analyse des échantillons issus de la collecte des eaux usées, de la surveillance environnementale a montré la présence de poliovirus dans 5 échantillons dont trois provenant des sites de Bujumbura mairie Nord et deux provenant de Bujumbura mairie. Les résultats du séquençage de virus au laboratoire indiquent six à douze changements nucléotiques en lien avec des cas de la RDC. En référence au règlement sanitaire international (RSI) de 2005, un seul cas confirmé de poliomyélite constitue une épidémie, selon ses propos.

Face à cette situation, le gouvernement du Burundi et ses partenaires de l’initiative mondiale de l’éradication de Poliomyélite (MEP) ont déjà pris certaines mesures. Elle a cité l’investigation épidémiologique et sociale, l’évaluation du risque d’expansion de l’épidémie, le renforcement de la surveillance épidémiologique de la poliomyélite. Dans le but d’arrêter la circulation du virus et d’éviter aux enfants burundais d’être paralysés, les mesures citées en haut doivent être complétées par la mise en place d’une unité de gestion de l’épidémie de Poliomyélite avec la désignation imminente d’un gestionnaire de l’incident pour coordonner la réponse, l’organisation des campagnes de vaccination de riposte chez les enfants de 0 à 7 ans le plus rapidement possible.

La ministre de la santé publique a profité de l’occasion pour rassurer à la population burundaise que le Burundi reste fidèle à son engagement d’adhésion à l’initiative mondiale pour l’éradication de la polio et est déterminé à travers le ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida, à rapidement interrompre cette épidémie.

Le séquençage des virus au laboratoire a indiqué que lesdits virus ont été importés de la RDC.