• jeu. Juil 18th, 2024

Les bénéficiaires du cheptel bovin octroyé par le gouvernement, satisfaits de leur développement

ByAdministrateur

Mar 27, 2023

CIBITOKE, 24 mars (ABP) – Les bénéficiaires de vaches octroyées par PNSADR-IM et PRDAIGL, dans les communes de Rugombo et Buganda, en province Cibitoke, se disent satisfaits du développement lié à ces troupeaux.

Un nommé Alexis Nsengiyumva de Munyika I, en commune Rugombo, a parlé à l’ABP de son évolution. Il a reçu en 2016, du Programme National de Sécurité Alimentaire et du Développement du monde Rural dans la région Imbo et Moso (PNSADR), une vache qui s’est multipliée avec quatre gestations.

Ainsi, il s’est acquitté de la chaîne de solidarité communautaire, en donnant un veau à un voisin.

Avec la disponibilité du fumier en suffisance, il a fait l’extension de ses cultures du maïs, du riz et de fruits, et par après il est parvenu à s’acheter des terres cultivables, et acheter d’autres vaches productives pour remplacer les taureaux, a-t-il indiqué. Petit à petit les choses se sont améliorées, pour devenir un agri- éleveur renommé, a-t-on constaté sur place.

Actuellement, il a chez lui cinq vaches laitières, capable de produire par jour une vingtaine de litres du lait, qu’il écoule au centre de collecte à 1000 Fbu par litre, et le paiement se fait toutes les deux semaines, a-t-il signalé. Par ce fait, Monsieur Nsengiyumva s’est construit une maison familiale, fait scolariser ses enfants dans des écoles à régime d’internat, et dans des universités, sans difficulté, a-t-on appris.

Pour y arriver, il invite d’autres éleveurs à bien suivre leurs troupeaux, à bien choisir une alimentation de qualité pour leurs bêtes, sans oublier de surveiller au quotidien leur température, pour soins en temps réel.

Quant au vétérinaire provincial, M. Jean Sindayigaya, les bénéficiaires de vaches sont devenus des grands producteurs avancés dans le développement. Il a fait savoir que les 582 vaches améliorées offertes par PNSADR-IM et 532 vaches offertes par PRDAIGL, dans les communes de Rugombo et Buganda, se sont beaucoup multipliées. Il encourage les éleveurs à suivre les encadrements des techniciens du BPEAE Cibitoke, et il a exhorté des éleveurs qui ne se sont pas encore acquittés des exigences de la chaîne de solidarité, de respecter leurs contrats en rapport avec ces troupeaux.