• jeu. Juil 25th, 2024

Clôture du forum national pour le développement édition 2023

ByAdministrateur

Avr 25, 2023

BUJUMBURA, 22 avr (ABP) – Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye a procédé, vendredi le 21 avril 2023,  à la clôture de la deuxième édition du forum national pour le développement du Burundi.

Dans son discours, le chef de l’Etat a remercié les participants pour toutes les contributions très riches qui vont servir d’une base solide pour le Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

Il a fait savoir que le Burundi n’est pas un pays malheureux comme certains le pensent mais que c’est, plutôt, un pays résistant, capable de réaliser des miracles et à potentialités multiples.

                                                                                                        Vue partielle des participants

Le président Ndayishimiye a également évoqué les périodes sombres que le Burundi a traversées, qui ont été aggravées par les sanctions prises contre le Burundi pendant cinq ans,  la Covid-19 et la raréfaction de certains produits occasionnée par la guerre qui sévit en Ukraine.

Cependant, a-t-il fait remarquer, tous ces défis n’ont pas empêché que le Burundi reste sur les orbites du développement.

Le président de la République a aussi revenu sur certaines statistiques de référence utilisées par les experts qui ne sont pas actualisées et qui ne relatent plus la réalité du moment.

Selon le chef de l’Etat, la faute appartient aux statisticiens qui ne mettent pas des chiffres actualisés à la disposition des chercheurs et experts. C’est ainsi qu’il a appelé tous les Burundais au patriotisme, à la bonne gestion de la chose publique et à la bonne gouvernance.

Il s’est engagé, par ailleurs,  à être un bon leader mais aussi un bon model  dans cette vision « Burundi pays émergent en 2040, pays développé en 2060 », tout en promettant de punir convenablement les contrevenants : « Le  Burundi vient de se doter d’une vision pour son développement. Je dois agir en commandant en chef pour y réussir. Le bâton de commandement que vous m’avez confié va jouer sûrement son rôle. Ne soyez pas surpris de voir des administratifs défaillants démis de leurs fonctions », a-t-il prévenu.

Le président Ndayishimiye a, en outre, promis qu’une conférence nationale sur l’agriculture, la nutrition et l’environnement va se tenir prochainement et a recommandé à tous les ministres, d’effectuer une 2ème  descente dans toutes les provinces du pays afin de s’enquérir des préoccupations de la population.

Le chef de l’Etat a, par après, indiqué que le nouveau plan de vision « Burundi pays émergent en 2040, pays développé en 2060 » sera, tout d’abord, validé par le conseil des ministres.

A travers son allocution, il reconnait les actions des partenaires techniques et financiers et les appelle, d’ailleurs, à soutenir davantage le Burundi dans le cheminement vers sa vision. Il a profité de l’occasion pour inviter les techniciens et experts dans une conférence nationale sur l’agriculture, la nutrition et l’environnement qui sera bientôt organisée,  afin d’apprécier l’état des lieux mais aussi et surtout pour  prévoir les perspectives.

Le système des Nations unies au Burundi et les autres partenaires au développement ont apprécié l’initiative du Gouvernement  burundais  pour avoir initié une vision ambitieuse qui aidera le pays à  atteindre le développement durable.