• lun. Juin 17th, 2024

Plus de maisons en paille au Burundi dès l’année 2024, selon le vice-président de la République

ByAdministrateur

Avr 25, 2023

GITEGA, 22 avr (ABP) – Le vice-président de la République du Burundi, M. Prosper Bazombaza, a émis une annonce de tolérance zéro aux maisons en paille au Burundi, dès le début de l’année 2024. Il a fait cette communication, samedi le 23 avril 2023, lors des travaux de développement communautaire qu’il a effectués aux côtés de la population de la commune de Makebuko, dans la province de Gitega (centre du pays).

Ces travaux ont consisté au bouchage des nids de poules et au débouchage des caniveaux d’évacuation des eaux pluviales sur la route nationale Gitega-Ruyigi, Gitega-Rutana.

Selon lui, les jeunes désireux d’entrer en union conjugale sont demandés de se préparer conséquemment pour éviter les désagréments administratifs y relatifs, a indiqué M. Bazombaza, avant d’expliquer que le développement des ménages en particulier, et du pays en général, en dépend. A cet effet, il a recommandé à la population de faire de leur mieux pour prévenir les infrastructures routières contre les eaux pluviales, arguant celles-ci constituent l’ennemi n°1 des routes.

Par ailleurs, il a rappelé à la population la nécessité de la protection environnementale dont les travaux y relatifs sont  programmés le jeudi de chaque semaine. Il a ajouté que le traçage des courbes de niveau sur les collines doit être une priorité pour contrer l’érosion et favoriser à la place, l’infiltration de l’eau afin d’alimenter davantage la nappe phréatique. M. Bazombaza est revenu aussi sur l’intérêt du slogan préconisé par le chef d’État burundais, M. Evariste Ndayishimiye, à savoir « A chaque bouche, de la nourriture ; et à chaque poche, de l’argent ».

Personne n’est autorisé de se dérober dans la valorisation de ce slogan, a-t-il fait un clin d’œil, précisant qu’il y va de l’intérêt de tous les citoyens.

Aux fonctionnaires de tous les secteurs socioprofessionnels, il a demandé de se joindre à la population pour faire l’entrepreneuriat en matière agro-pastorale en vue de baliser l’insécurité alimentaire.