• jeu. Juil 25th, 2024

Les habitants des communes de Butanyerera appelés d’être les premiers à fréquenter l’ISPKA

ByAdministrateur

Avr 25, 2023

KAYANZA, 22 avr (ABP) – Le président de l’Assemblée Nationale du Burundi, M. Daniel Gélase Ndabirabe, s’est joint le samedi 22 avril 2023, aux habitants de la commune Matongo en province Kayanza (nord), dans les travaux de développement communautaire qui ont consisté au transport des briques en provenance d’un four.

Ces briques serviront à la construction de l’Institut Supérieur Polytechnique de Kayanza (ISPKA) en cours en zone Ruganza de la commune Matongo. Ces travaux ont vu la participation des parlementaires élus dans la circonscription de Kayanza, des hauts cadres natifs de cette province, de l’ex-ombudsman burundais, M. Edouard Nduwimana, des administrateurs communaux ainsi que des chefs de services provinciaux.

                    Les habitants de la commune Matongo qui ont répondu présents aux travaux de développement

Dans son discours d’accueil, le gouverneur de Kayanza, M. Rémy Cishahayo, a indiqué que le projet de construction de l’Institut Supérieur Polytechnique de Kayanza n’est plus un rêve, du fait que les travaux atteignent une étape satisfaisante. Il a souligné qu’au début de ce projet, certains natifs de Kayanza essayaient de les décourager prétextant que cette université devrait être construite dans un milieu urbain et non dans la zone rurale. Pour lui, ces derniers ne savaient pas que l’implantation de cette université dans un lieu reculé permettra aux étudiants de s’épanouir aisément.

L’autorité provinciale à Kayanza a profité de l’occasion pour exhorter les habitants de Matongo à s’approprier les travaux de construction de ladite université du fait qu’ils seront les premiers à bénéficier de ses fruits.

Prenant la parole, M. Ndabirabe a vivement félicité les habitants de Matongo qui ont cédé leurs propriétés foncières pour la construction de cette université. Il a indiqué que l’ISPKA sera profité beaucoup par la population de Kayanza en particulier et de tout le pays en général. « Cette université est dans nos mains, nous natifs de Kayanza », a-t-il renchéri soulignant qu’il compte contacter les natifs d’autres communes qui, d’après le récent redécoupage administratif, composent la province de Butanyerera. Il a invité les natifs des communes de Butanyerera à être les premiers à fréquenter cette université. Il a également promis son soutien indéfectible dans les travaux de construction de ce campus.

Pour remédier au problème des effectifs élevés des étudiants inscrits dans les universités publiques, il a fait savoir que l’ISPKA aura la capacité d’accueillir entre 50 000 et 100 000 étudiants.

Par la même occasion, M. Ndabirabe a invité les habitants de Kayanza à ne pas être déroutés par les informations qui sont véhiculées sur les réseaux sociaux mais plutôt à continuer à s’atteler aux travaux de développement. Il n’a pas manqué d’inviter les habitants de Matongo à se pardonner et à demander pardon en cas de défaillance.