• lun. Juil 15th, 2024

Lancement officiel du concours des métiers au Burundi: « Umwuga Award », 1ère édition 2023

ByAdministrateur

Mai 8, 2023

BUJUMBURA, 29 avr (ABP) – Le ministère en charge de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, en partenariat avec Enabel et la CFCIB a lancé officiellement, le jeudi 27 avril 2023, le concours des métiers dénomé « Umwuga Award « , 1ère édition 2023, a-t-on appris sur place.

Selon le ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, François Havyarimana, la formation aux métiers est considérée souvent comme une formation réservée aux élèves moins intelligents, alors qu’au contraire,  elle constitue une piste privilégiée pour lutter contre le chômage car, elle permet l’auto-emploi des jeunes et le développement de l’économie du pays.

Selon lui,  il est urgent de mener des actions de communication mettant en évidence les cas de succès ou les expériences, pour stimuler la jeunesse burundaise à s’orienter vers une voie plus prometteuse, d’où l’importance de cette compétition « Umwuga Award « , qui est un moyen pour relever le niveau de formation en vue de rehausser les compétences des lauréats des écoles techniques, des centres de formation professionnelle et des centres d’enseignement des métiers.

L’organisation de la compétition « Umwuga Award  » constitue, selon le ministre Havyarimana, un signe éloquent de la volonté du gouvernement du Burundi à promouvoir le secteur de l’enseignement et la formation technique professionnelle, un secteur susceptible de générer beaucoup d’emploi à travers la formation d’une main d’œuvre qualifiée, et doter de l’esprit d’entreprise, dont le Burundi a tant besoin pour relever son économie.

                                                                                     Vue partielle des participants

Il a remercié sincèrement l’appui de tous les partenaires qui se sont engagés pour appuyer cette compétition, notamment le royaume de Belgique qui ne cesse de témoigner son soutien, l’Enabel pour sa franche collaboration dans la préparation de cette activité,  ainsi que la CFCIB qui a bien voulu permettre le ministère de l’éducation à encadrer la jeunesse burundaise à travers les stages de formation et surtout dans le domaine de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et des métiers.

Selon Faustin Mateso, expert en adéquation formation-emploi et appui complémentaire à la formation professionnelle et technique, « Umwuga Award  » est une compétition organisée en faveur des jeunes burundais, qui ont une tranche d’âge compris entre 16 à 25 ans dans huit métiers, notamment la couture, la mécanique automobile, la menuiserie, la soudure, l’installation électrique, la maçonnerie, la TIC bureautique, l’hôtellerie et tourisme. Il a signalé qu’ils se sont limités par le temps et par les moyens mais, qu’ils comptent l’élargir sur d’autres métiers dans les éditions  futures.

Il a souligné que les inscriptions se feront sur internet sur le lien  » inscription umwuga Award 2023″ et ont déjà  commencé dès mercredi le 27 avril et vont terminer avec la fin du mois de Mai 2023.

M. Mateso, a précisé qu’il y aura l’analyse de recevabilité après les inscriptions et vers le mois de juin et juillet, on passera à des tests de prérequis, sur la compréhension orale et écrite pour départager les candidats, afin de rester avec 46 finalistes au totale dans 19 centres présélectionnées au niveau nationale. Chaque centre aura 1 à 3 candidats qui participeront à la compétition finale du 18 à 20 octobre 2023, à Bujumbura, dans les enceintes de CFPP Nyakabiga.

De plus, a-t-il ajouté, le 21 octobre, sera la délibération et la remise des prix aux 3 premiers de chaque métier, ainsi que la foire et les conférences, pour faire savoir au public l’importance de ce concours.

Quant au représentant résident d’Enabel, au Burundi, M. Abou El Mahassine Fassi-FIHRI, l’idée de ce concours est de valoriser tous ces métiers, de porter tous ces secteurs vers le haut. Il a également annoncé qu’après avoir réussi cette première édition tous ensemble, chaque année on va progresser, avoir plus de candidats, plus de filières ainsi qu’une meilleur couverture nationale et plus de 19 centres de présélection.

Il a en outre invité la population burundaise de valoriser ces métiers afin que les enfants, aient dans l’avenir, la soif de devenir des techniciens dans ces métiers.