• jeu. Juil 18th, 2024

Le président de la République reçoit en audience le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

BUJUMBURA, 6 mai (ABP) – Le président de la République du Burundi Evariste Ndayishimiye s’est entretenu, le vendredi 5 mai 2023, avec le secrétaire général de Nations Unies, M. Antonio Guterres, en visite au Burundi.

Dans une interview accordée à la presse à la sortie de l’audience, M. Guterres a salué les efforts des pays signataires durant les 10 dernières années de mise en œuvre du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre de la paix, la sécurité et la coopération en RD Congo et dans la région, tout en soulignant les progrès économiques qui en sont découlés.

Pourtant, la crise actuelle a amené M. Guterres à souligner la nécessité de la région à honorer les engagements de l’accord-cadre avec l’appui des moyens techniques, financiers et humains. Pour lui, l’engagement politique collective est sollicité pour s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité, freiner le cercle vicieux des conflits dans la région et mettre en terme au calvaire des populations qui ont trop souffert notamment en RD Congo.

M. Guterres a renouvelé son appel à l’apaisement, à la retenue des groupes armés quels qu’ils soient, à déposer les armes en RD Congo. Il a salué les efforts engagés par les pays de la région qui ont permis d’ouvrir un cadre de dialogue. Notant que dans ce contexte le Burundi a joué un rôle essentiel en matière de paix. Il a interpellé à en finir avec les discours de haine et rétablir la confiance, en s’abstenant de saper les progrès réalisés pour la paix en RD Congo.

M. Guterres a réitéré l’engagement des Nations Unies à soutenir les initiatives de paix régionales. Il a appelé tous les partenaires internationaux à en faire de même : contribuer à l’appui technique et financier pour la stabilité en RD Congo.

Le secrétaire général des Nations Unies est revenu également sur la situation au Soudan qui devient de plus en plus préoccupante. Pour lui c’est une tragédie pour les soudanais  une menace supplémentaire à la sécurité en Afrique de l’Est. Il a appelé à la cessation immédiate des hostilités, tout en appelant les parties en conflit à la négociation : « convenir d’un cessez-le-feu stable et durable ».

La communauté étrangère, elle, est invitée à soutenir le peuple soudanais pour sa quête de paix et d’un retour à la transition démocratique.

Soulignant l’engagement des Nations Unies pour la paix durable. M. Guterres salut la contribution du Burundi dans le retour de la paix dans la région et actuellement en RD Congo. Tout en réitérant son soutien au président de la République, il a invité d’autres partenaires à en faire de même.