• jeu. Juin 13th, 2024

Passation du concours national des élèves de la 9ème année de l’école fondamentale

ByAdministrateur

Mai 31, 2023

BUJUMBURA/BUBANZA/KAYANZA/ MAKAMBA,  30 mai (ABP) –  Le concours national édition 2022-2023  des élèves de la 9ème année de l’école fondamentale a  débuté mardi le 30 mai 2023 dans tout le pays.

Dans la mairie de Bujumbura, la première journée du Concours s’est déroulée dans une ambiance sereine, même si quelques absences ont été remarquées chez les candidats, a noté l’ABP sur place. Dans une descente effectuée dans les 4 centres de passation, le constat est que les activités ont commencé dans l’intervalle de 9 h à 9 h 30 au lieu de 8 h suite aux problèmes liés à la vérification des présences et l’arrangement des salles d’examen. Ces centres sont notamment le lycée Saint Esprit, le lycée notre Dame de Rohero, le Lycée du lac Tanganyika II et le Lycée Reine de la Paix. Au centre d’examen du Lycée Saint Esprit, la présidente de ce centre, Nakintije Perpétue, a indiqué que  255 candidats étaient attendus et 4 cas d’absence ont été constatés. Ces lauréats sont issus de l’école du Saint-Esprit, de l’école intercontinentale, de l’école la Colombière et de l’école Arc en Ciel. Pour le Lycée Notre Dame de Rohero, sur 236 candidats attendus dans ce centre, 8 absences ont été enregistrées. Le président de ce centre Gahigano De Lachance précise que dans ces cas d’absences, il y a un étudiant qui a voyagé à l’étranger et un autre qui ne figurait pas sur la liste des candidats et qui aurait  étudié seulement  le troisième trimestre.

Il a par ailleurs souligné que les causes du retard des examens à ce centre, sont liées à une erreur qui s’est glissée, lors de l’acheminement des questionnaires d’examen, ainsi les questionnaires destinés à ce centre ont été acheminés ailleurs. Il a fallu quelques minutes  pour la résolution de cette petite erreur, a déclaré Gahino De Lachance. Pour le Lycée du Lac Tanganyika II, un seul cas d’absence a été enregistré parmi les 183 attendus pour passer le concours dont 27 candidats du lycée de la COMIBU, 66 candidats du Lycée Municipal Buyenzi et 99 candidats du Lycée du Lac Tanganyika II.

Au Lycée Reine de la Paix, neuf cas d’absences ont été enregistrés pour cause d’abandons parmi les 250 candidats attendus  à ce centre. Ces lauréats proviennent  de quatre établissements dont le  lycée Saint Luc, l’école le Destin,  l’école les Pépins et l’école le  Mouslim. A noter que ce concours, qui a débuté le 30 mai 2022, prendra fin le 1er juin 2023 et quelque 11.343 candidats étaient attendus en Mairie de Bujumbura.

En province Bubanza (nord-ouest du Burundi), le concours national a débuté sans aucune contrainte, apprend-on sur place.

Sur 2949 candidats, qui étaient attendus dans 35 centres de passation, 29  absences ont été enregistrées dans trois communes sur cinq de cette province. Parmi les causes de ces absences, figurent une grossesse non désirée, 4 mariages précoces, 6 malades, 2 renvois, et 16 dont les causes restent inconnues.

Le directeur provincial de l’éducation, Claude Badugaritse, appelle les élèves à travailler tranquillement, aux parents d’éviter de les surcharger pendant ces 3 jours de passation de concours national, et aux surveillant de respecter les instructions reçues. Le directeur Badugaritse reste optimiste que la province Bubanza occupera une bonne place, tenant compte des résultats des tests d’entraînement qui ont été faits. A noter que la province Bubanza a occupé la 13ème place au concours national, édition 2021-2022.

En province Kayanza (nord), le concours national de la 9ème année fondamentale donnant accès à l’enseignement post fondamental a bien démarré. Les activités y relatives ont été lancées au lycée Kayanza, par le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza et le directeur provincial de l’éducation.

Dans son discours de lancement de ce concours, le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza, M. Vianney Ndikumana, a demandé aux élèves candidats de ne pas paniquer, mais plutôt, de considérer ce concours national comme tant d’autres examens et interrogations faits en classe et dans les tests d’entraînement. Après le lancement au lycée Kayanza, ils ont fait le tour d’autres cinq centres de passation à savoir le lycée communal Muruta, le lycée Gatara, le lycée communal Gatara, l’école fondamentale Kirema et l’école fondamentale Kayanza 1. Partout dans ces centres,  il n’y a pas eu d’irrégularités de taille à signaler sauf certains surveillants de l’école fondamentale Kayanza 1 qui ont affiché un certain temps de retard. A noter que ce concours a été fait dans 57 centres de passation éparpillés dans les neuf communes de la province scolaire de Kayanza. Les surveillants prévus étaient au nombre de 189 tandis que les candidats  s’élèvent à 4 698.

En province Makamba, le concours national donnant accès à l’enseignement post fondamental a bien débuté en province Makamba. A la salle de la paroisse Makamba dans la direction communale de l’éducation Makamba où étaient attendus 211 candidats, il y a eu une absence suite à l’abandon. Quelque 4346 candidats sont attendus pour passer ce concours dans 62 centres avec 196 enseignants surveillants.

Vue partielle des candidats de la province Bubanza