• jeu. Juil 25th, 2024

Le président burundais reçoit en audience le ministre russe des affaires étrangères

ByAdministrateur

Juin 1, 2023

BUJUMBURA, 31 mai (ABP) – Le président burundais Evariste Ndayishimiye a reçu en audience le mardi 30 mai 2023, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en visite officielle au Burundi et leurs échanges étaient centrés sur les projets de coopération dans certains domaines tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, pour ne citer que ceux-là.

Dans une interview accordée à la presse, le porte-parole du président de la République Mme Rosine Guilène Gatoni, a indiqué que les deux personnalités se sont réjouies des bonnes relations de coopération bilatérales qui existent entre ces deux pays. Dans leurs échanges, a signalé Mme Gatoni, ils sont revenus sur les programmes de coopération existant déjà mais également ceux en perspectives. Elle a cité, entre autres, le programme particulier dans le domaine de la santé, de recherche des maladies infectieuses où la Russie soutient le Burundi à travers la mise en place d’un laboratoire de recherche et le renforcement des capacités des Burundais sur ces maladies.

Dans le domaine de l’éducation, Mme Gatoni a fait savoir que le ministre russe des affaires étrangères a annoncé que le nombre des boursiers burundais va passer du simple au double au cours l’année académique qui va, bientôt, débuter.

Selon toujours le porte-parole du président de la République, ils ont également parlé du domaine de l’énergie nucléaire pacifique. Elle a signalé que des cadres de coopération sont en train d’être élaborés afin que, très prochainement, des cadres burundais puissent se rendre en Russie pour des renforcements des capacités dans ce domaine, dans le but de consacrer l’énergie nucléaire pour des fins pacifiques notamment en augmentant l’énergie, source indispensable pour le développement de tout pays.

Sergueï a saisi cette opportunité pour inviter le président burundais et les Burundais aux sommets en perspective, en l’occurrence le sommet Russie-Afrique et surtout le forum économique de Saint Petersbourg.

Pour sa part, le chef de l’Etat a souhaité le bienvenu au ministre russe et s’est réjoui des bonnes relations qui existent entre la Russie et le Burundi surtout que même durant les moments difficiles que le Burundi a traversés en  2015 où il était sous le choc des sanctions, la Russie était toujours à son côté.

Mme Gatoni a, de plus, indiqué que le président de la République a profité de cette occasion pour partager à ce ministre russe la vision du Burundi « Pays émergent en 2040 et pays développé en 2060 », tout en lui demandant d’accompagner le Burundi dans ce parcours de développement. Le président Ndayishimiye lui a confié que pour mener à bon port cette vision, certains secteurs  de la vie nationale ont été priorisés. Il a ainsi évoqué le secteur énergétique où le pays a besoin de plus de couverture en énergie et le secteur agricole où il a demandé un appui en ce qui est de l’approvisionnement en fertilisants.

Le président burundais a également apprécié le soutien du gouvernement  russe dans le domaine de la santé mais également dans le domaine de l’éducation tout en saluant l’initiative de doubler le nombre de bourses allouées au Burundais.

Sur toutes les requêtes que le chef de l’état burundais a pu soumettre, le ministre russe des affaires étrangères a été favorable tout en signalant qu’en ce qui concerne les fertilisants le Burundi va être un pays prioritaire comme destinataire des fertilisants en provenance de la Russie à travers le programme alimentaire mondiale (PAM), partenaire de ce pays en ce qui est de la subvention des fertilisants. A propos des évènements que la Russie est en train d’organiser à l’échelle internationale auxquels le Burundi a été convié, le président de la République a confirmé la participation du Burundi, selon toujours le porte-parole du président de la République.