• ven. Juin 21st, 2024

Mobilisation sociale de la campagne de vaccination contre la poliomyélite

ByAdministrateur

Juin 7, 2023

MWARO/KARUSI/NGOZI, 7 juin (ABP) – Une réunion de mobilisation en faveur de la campagne de vaccination contre la poliomyélite prévue du 10 au 13 juin, à l’intention des responsables administratifs, les représentants des églises et les leaders communautaires a été organisée mardi le 6 juin 2023 par les responsables des provinces sanitaires de Mwaro, Karusi et Ngozi.

Le médecin provincial à Mwaro, Dr Ezéchiel Nzuwonsaba a appelé les participants à la réunion de bien sensibiliser la population pour qu’il y aurait zéro enfant non vacciné dans cette campagne.

Il a précisé que l’effectif des enfants attendus dans toute la province sanitaire de Mwaro est de 92517.

Dans le district sanitaire de Kibumbu, 54071 enfants sont attendus et dans le district sanitaire de Fota, 38446 enfants sont attendus.

Selon Dr Nzuwonsaba, la vaccination prochaine de lutter contre la poliomyélite est différente des autres vaccinations qui ont été administrées. Elle se fera de ménage par ménage, a-t-il précisé. Les enfants vaccinés seront marqués à l’encre indélébile sur l’ongle de l’auriculaire gauche pour le monitorage. Il a aussi indiqué que les enfants bénéficiaires de la vaccination, seront en âge entre 0 et 7ans révolu.

Dr Nzuwonsaba a également signalé que la poliomyélite ne se guéri pas. La meilleure méthode de sa prévention est la vaccination. C’est dans ce cadre qu’il a interpellé les participants à la réunion de sensibiliser aussi au respect des normes d’hygiène, en se lavant les mains avec de l’eau propre et du savon et en faisant bouillir de l’eau impure avant son utilisation.

La province sanitaire de Karusi, quant à elle, dans ses préparatifs à la campagne de vaccination contre la poliomyélite considérée comme épidémie au niveau central, a prévu 187 équipes dans le district de Buhiga et 166 équipes au district de Nyabikere.

Selon Dr Léonidas Nzisabira, médecin provincial, l’exercice se réalisera porte à porte au départ et dans les églises, sur les marchés, dans les écoles, bref sur les lieux de rassemblement, pour une couverture vaccinale de 100% contre la poliomyélite.

Cette maladie sévère surtout chez les enfants a des conséquences malheureuses puisqu’elle cause un handicap des membres inférieurs ou supérieurs chez la victime, a décrit le médecin provincial.

L’administration également doit se mobiliser pour que tous les enfants de moins de 8 ans soient atteints par le vaccin comme s’est engagé le gouvernement, a insisté le chef de cabinet du gouverneur M. Innocent Ntirampeba.

Cette activité de de mobilisation sociale de la campagne de vaccination contre la poliomyélite s’est déroulée également en province sanitaire de Ngozi, où plus de 101500 enfants sont attendus durant cette campagne de trois jours. Le médecin directeur a exhorté les responsables administratifs, scolaires, les chefs religieux et les leaders communautaires de se mettre en synergie pour qu’aucun enfant allant jusqu’à 7ans ne soit oublié.

Selon Dr Jean Bosco Niyonzima, médecin provincial, la maladie de poliomyélite avait presque complètement disparu au Burundi. Elle a refait surface depuis le 17 mars 2023 du fait des enfants qui ne s’étaient pas correctement vaccinés ou n’avaient pas suivi la vaccination de routine.

Il s’agit d’une maladie très contagieuse, mortelle et occasionnant de la paralysie. La vaccination se fera dans plusieurs endroits pour maximiser les résultats. Ainsi, a-t-il précisé, chaque ménage ayant des enfants vaccinés sera marqué à la peinture.

Concernant les rumeurs pouvant se développer autour de cette campagne, les autorités administratives et les forces de l’ordre doivent les décourager autant que possible et amener les enfants des parents qui tenteront de se désister  à la vaccination par force.

                                                                                   Vue partielle des participants à la réunion à Karusi