• mar. Juin 25th, 2024

La première dame interpelle les femmes burundaises à contribuer activement pour  le développement du pays

ByAdministrateur

Juil 6, 2023

BUJUMBURA, 6 juil (ABP) – La première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye est rentrée, mercredi le 5 juillet 2023, d’une mission de travail en Chine où elle a pris part,  à un Forum organisé par le collectif des  femmes  chinoises et celui des femmes africaines, sous le thème « rencontre des femmes africaines et des femmes chinoises dans le but du développement ».

L’objectif de ce Forum était de sensibiliser les femmes africaines à travailler pour développer leur pays. La première dame a indiqué que ce forum  était utile pour les femmes africaines car, il a contribué à réveiller leur conscience, vu l’économie de la Chine par rapport à celle des pays africains.

Ce Forum a connu également la participation des  chefs d’Etats et leurs épouses à savoir celui de Malawi et  de Zanzibar, des ministres en provenance des pays africains, des femmes leaders de la chine, la première dame de la Chine ainsi que le président de l’Assemblée nationale de la Chine.

La première dame du Burundi a indiqué qu’au cours de ce forum, les participants ont visité des différentes réalisations de la Chine qui peuvent inspirer les pays africains , entre autres, la banque des jeunes en charge de la conservation  de la biodiversité, et des ressources génétiques pour les humains et les animaux, la société Huawei où ils ont découvert que la Chine est en avance en matière des technologies de l’information et des communications (TIC).

Elles ont également visité des champs de riz, de tomates mélangés à l’aubergine, cultivés  à l’aide des méthodes modernes ainsi que la plante communément appelé rotis. Elles ont également visité la fondation en charge de lutte contre la famine, étant donné que la fondation de la première dame a une mission de lutter contre les maladies liées à la malnutrition. Mme Angeline Ndayishimiye s’est réjouie  que la Chine ait accepté d’appuyer sa fondation dans  toutes ses activités. Aussi, a-t-elle souligné, le collectif des femmes chinoises a accepté d’appuyer ces femmes en provenance des pays africains,  surtout le Burundi, en ce qui est du renforcement des capacités pour soigner certaines maladies comme la cataracte, le cancer de l’utérus.

La première dame n’a pas manqué de préciser qu’elle a effectué cette mission de travail au moment où le Burundi célèbre son indépendance, ce qui a coïncidé avec le 26ème anniversaire du rapatriement de Hong-Kong en Chine, ce qui montre une amitié profonde entre les deux pays.