• mer. Mai 29th, 2024

Aucune coopérative extrayant de l’or n’a droit à plus d’un site

ByAdministrateur

Juil 7, 2023

KAYANZA, 6 juil (ABP) – Un délai de dix jours est accordé à l’office burundais des mines (OBM) pour faire signer un acte d’engagement à toute coopérative extrayant de l’or et aucune coopérative n’a droit à plus d’un site minier sur tout le territoire national. Cette recommandation fait partie des clauses de la réunion tenue le jeudi 6 juillet 2023, au chef-lieu de la province Kayanza (nord) par le premier ministre burundais, M. Gervais Ndirakobuca, à l’endroit de tous les intervenants dans le domaine minier.

Au terme de cette réunion tenue à huis-clos, M. Ndirakobuca a ordonné à l’OBM d’élaborer un acte d’engagement qui sera signé par le représentant de la coopérative. « Ce dernier devra mentionner la production quotidienne », a-t-il ajouté. « Le signataire de l’acte d’engagement et le conservateur de la production devront être des gens qui n’ont pas été reprochés par la justice d’avoir commis la fraude des minerais », a-t-il souligné, tout en précisant que c’est la première mission de l’OBM.

De plus, celui qui aura apposé sa signature sur cet acte d’engagement sera obligé de montrer les coordonnées téléphoniques et les cartes nationales d’identités de ceux qui achemineront la production aurifique à la BRB.

Ainsi, une copie de l’acte d’engagement sera transmise au gouverneur de province et celui-ci devra désigner un de ses conseillers qui sera chargé de suivre de près les coopératives minières.

Le premier ministre burundais a en outre indiqué qu’aucune coopérative qui travaille dans un site se trouvant dans une telle ou telle autre province n’a droit à plus d’un site et cela, sur tout le territoire national. Il a également instruit à l’OBM de mettre sur pied un groupe whatsapp en vue de suivre régulièrement les coopératives et leurs membres et remédier à tout problème auquel fait face les coopératives minières.

Ndirakobuca a demandé que les coopératives minières qui auront rempli toutes ces conditions reprendront leurs activités à partir du 17 juillet courant. Il a mis en garde les chargés des opérations de l’OBM qui failliront à leur mission qu’ils en paieront les pots cassés.

Vue partielle des participants