• mer. Juin 12th, 2024

Le Budget Programme, une innovation dans la gestion des finances publiques

ByAdministrateur

Juil 7, 2023

BUJUMBURA, 7 juillet (ABP) – Le ministre des finances, du budget et de la planification économique, M. Audace Niyonzima a ouvert jeudi le 6 juin 2023, un atelier de deux jours sur la sensibilisation des gestionnaires de crédits à la bonne pratique de l’exécution du Budget Programme de l’Etat 2023-2024.

Dans son allocution, M. Audace Niyonzima a fait savoir que cet atelier de deux jours fait suite à la recommandation du Conseil des ministres de renforcer les capacités de tous les intervenants dans la chaîne de la dépense publique, au moment où la réforme du budget programme entamée en 2022, vient de prendre un tournant décisif avec l’exercice budgétaire 2023- 2024.

Audace Niyonzima a précisé que cette réforme va apporter des améliorations au système budgétaire traditionnel actuel de budget des moyens.

Par ailleurs, a –t-il illustré, les enveloppes budgétaires étaient allouées forfaitairement sans une planification préalable des programmes de développement ou des activités. La consommation du budget était faite sans tenir compte des résultats à atteindre. Il a indiqué que dans le système budgétaire classique, les gestionnaires des crédits se préoccupaient de la consommation des crédits budgétaires au détriment de la maximation des résultats avec les ressources disponibles.

Les demandes de réaménagement des crédits budgétaires étaient fréquentes et, par manque de planification axée sur les résultats, certains crédits budgétaires tombaient en annulation, ce qui occasionnait le retard dans l’exécution des projets de développement, a rassuré M. Audace Niyonzima.

Réitérant ses propos, le ministre des finances M. Audace Niyonzima n’a pas manqué de signaler que le budget programme représente un changement profond et introduit des innovations majeures dans la gestion des finances publiques entre autres la primauté à la logique de la performance, un projet annuel de la performance suivie par l’exécution du projet, l’affectation effective des moyens disponibles aux priorités du gouvernement.

Il sied de rappeler que le renforcement de la planification stratégique et opérationnelle pluriannuelle est axée sur les attentes et les besoins des citoyens à travers les documents de « Vision Burundi Pays émergent en 2040 et développé en 2060, a martelé M. Audace Niyonzima.

Vue des participants