• lun. Juil 15th, 2024

Les médias ont le devoir de guider le public à distinguer le bien et le mal

ByAdministrateur

Août 4, 2023

ZHEJIANG, 29 juil (ABP) – Le directeur adjoint du Centre des médias d’actualités de Jinhua (Jinhua News Media Center), Chen Jianfei, a souligné vendredi le 28 juillet 2023, lors de sa présentation sur l’exploitation et gestion des médias locaux de convergence (Operation and management of local convergence media), que les médias, qu’ils soient traditionnels ou nouveaux, devraient prendre la responsabilité de guider le public à distinguer le bien et le mal, et l’inspirer à être positif et vertueux.

M. Chen a d’emblée signalé qu’en République populaire de Chine, les médias sont classés en quatre catégories suivant les échelons administratifs. Il s’agit des médias nationaux, entre autres, Xinhua News Agency, People’s Daily et CCTV (China Central Television), des médias provinciaux dont Zhejiang Daily et Zhejiang Media Group, des médias municipaux dont Jinhua News Media Center et Wenzhou News Media Center ainsi que des médias au niveau du Comté, entre autres, Lanxi Convergence Media Center et Yongkang Convergence Media Center.

Selon les plateformes de publication, a-t-il poursuivi, l’on distingue deux types de médias, à savoir les médias traditionnels, entre autres, les journaux, les agences de presse, les radios, les télévisions et les magazines ainsi que les médias nouveaux dont le site web et les applications des réseaux sociaux (WeChat, TikTok, Kuaishou, Little Red Book, etc.).

Selon ce responsable adjoint du Jinhua News Media Center, les médias de convergence devraient être guidés par cinq principes de fonctionnement tels que l’orientation de l’opinion publique, la priorité aux médias mobiles, le contenu en tant que roi, la quête d’innovation et l’application des technologies.

Quant au principe de l’orientation de l’opinion publique, un article doit être un outil qui aide à comprendre la vérité des faits. « Ce qui doit être signalé ou non, est étroitement lié à votre position, votre opinion et votre attitude », a fait remarquer M. Chen, ajoutant que les reportages, qu’ils soient des informations politiques, de l’actualité sur le divertissement ou des publicités, devraient guider les opinions du public de manière appropriée.

Toutes les plateformes médiatiques engagées dans des services d’actualités et d’informations, doivent être exploitées conformément aux lois et aux réglementations, a-t-il martelé.

Concernant le principe de la priorité aux médias mobiles, M. Chen a fait savoir que ce dernier exige que l’on doive d’abord créer une application mobile ainsi que des comptes sur WeChat, Weibo, TikTok et d’autres plateformes de médias mobiles. La visualisation est fondamentale pour les médias mobiles, a-t-il souligné, tout en révélant qu’avec la croissance explosive de courtes vidéos depuis 2018, les actualités vidéo sont devenues la nouvelle norme, d’où l’actualité est instantanément diffusée sur de petits écrans comme les téléphones portables et tablettes, puis des nouvelles sélectionnées sont diffusées sur de grands écrans comme la télévision.

Pour la troisième priorité, M. Chen a indiqué que le contenu est toujours le fondement et le cœur de la compétitivité pour la survie et le développement des médias. Il a précisé que l’on doit mettre un accent particulier sur le contenu avec une énergie positive tout en gardant à l’esprit que le contenu doit être conforme aux valeurs dominantes de la société, et être plein d’énergie positive. Il faut s’assurer que les produits répondent aux besoins du marché et que le contenu attire le trafic en ligne, a-t-il insisté.

S’agissant du principe de la quête d’innovation, M. Chen a expliqué que les innovations doivent être faites dans le concept, le contenu, le genre, la forme, la méthode, les moyens, le format, le système et le mécanisme, et de manière plus ciblée et efficace en utilisant un langage populaire et en se référant sur des expressions à internet. Il a exhorté les professionnels des médias à réaliser des interactions thématiques, à renforcer l’adhésion des utilisateurs par les interactions et à renforcer l’influence du contenu.

Quant au principe de l’application des technologies, il a fait savoir que la technologie a un effet critique et accru sur la communication médiatique et peut briser les limites du contenu et libérer son imagination. « Les journaux se veulent profonds, la radio et la télévision cherchent à être proche de la vie, les applications d’actualités se veulent rapides, le portail site web se veut complet et l’omni-média cherche la convergence », a révélé M. Chen, tout en concluant que la relation entre les médias classiques et les nouveaux médias n’est pas une question de remplacement, mais plutôt une itération, c’est-à-dire qu’il n’est pas question de savoir qui est le premier ou qui est le plus fort ; les deux types de médias sont complémentaires.

Les participants au séminaire pour les cadres des organisations de journalistes des pays de la Ceinture et de la Route dont le Burundi fait partie, lequel séminaire se tient à l’Université normale de Zhejiang (en province Zhejiang) du 18 au 31 juillet 2023, ne cessent de remercier la République populaire de Chine pour son initiative louable de partager son expérience dans le secteur des médias avec les pays en voie de développement. Ils demandent que des relations dans ce secteur soient renforcées afin d’apprendre davantage. Il sied de signaler que tous les principaux médias chinois appartiennent à l’Etat, d’où les autorités administratives coopèrent facilement avec ces derniers dans le cadre de rehausser l’image de leurs villes et celle du pays à l’échelle internationale. La République populaire de Chine ne cesse de créer ses propres plateformes de communication grâce à sa technologie avancée