• jeu. Juil 18th, 2024

Seuls les commerçants grossistes vont vendre le sucre

ByAdministrateur

Août 11, 2023

KAYANZA, 10 août (ABP) – Aucun commerçant de Kayanza (nord) n’est autorisé à vendre du sucre à moins qu’il soit grossiste qui s’approvisionne à partir de la SOSUMO. Cette recommandation a été émise mercredi le 9 août, lors d’une réunion tenue par le gouverneur de Kayanza, à l’intention des commerçants grossistes qui s’approvisionnent en sucre à partir de la SOSUMO pour l’acheminer au niveau des communes de la province Kayanza, a-t-on appris sur place.

Au cours de cette réunion, les commerçants grossistes qui s’approvisionnent en sucre à partir de la Société Sucrière du Moso (SOSUMO), ont souligné que la revue à la hausse du prix du kilogramme de sucre, va les entrainer dans la faillite car, ont-ils précisé, le prix de vente pour un sac de 50 kilos est de 159 500 Fbu alors, que le prix d’achat a été fixé à 162 000Fbu.

                                                                                              vue partielle des participants

Pour ces commerçants grossistes, il faut qu’il y ait une analyse profonde pour qu’ils n’enregistrent pas des pertes énormes surtout que les frais de transport, de chargement et de déchargement de ce sucre à partir du dépôt installé à Ngozi sont très élevés.

Après échanges, les participants à la réunion se sont convenus que ce sont désormais les grossistes qui vont détailler le sucre par sac et que les semi-grossistes et les détaillants n’auront plus droit à la vente du sucre.

Le gouverneur de Kayanza, le colonel Rémy Cishahayo, a averti que les commerçants des milieux ruraux qui seront surpris en train de vendre le sucre seront sévèrement sanctionnés. En vue de la mise en application de cette nouvelle mesure, la même autorité provinciale a demandé à l’administration de dresser les listes des demandeurs du sucre à partir des cellules de base, chaque fois qu’il est déjà acheminé dans l’entrepôt de Ngozi.

Les services de renseignement et la police ont été, de leur côté, invité à suivre de près que la quantité du sucre transporté à partir de Ngozi est égale à celle déchargée au niveau de la province et des communes de Kayanza et qu’elle a été distribuée à la population qui en a besoin.