• dim. Mai 26th, 2024

Célébration de l’Assomption au sanctuaire marial de Mugera

ByAdministrateur

Août 17, 2023

GITEGA, 16 août (ABP) – Le Président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, en compagnie de son Vice-Président M. Prosper Bazombanza, du Premier Ministre, M. Gervais Ndirakobuca, de l’Ombudsman, Mme Aimée Laurentine Kanyana et d’autres différentes autorités du pays s’est associé, mardi le 15 août 2023, à une grande foule de chrétiens de l’Eglise Catholique venus de tous les coins du pays et des pays voisins, dans la célébration de la fête de l’Assomption, au sanctuaire marial de Mugera en commune Bugendana de la province Gitega ( centre du pays).

C’était aussi l’occasion de la clôture de l’année jubilaire de 125 ans d’évangélisation au Burundi,  par les missionnaires.

Dans son discours, le Président Ndayishimiye a salué le pas déjà franchi dans  la croyance au Burundi et dans l’évangélisation. Il a, en outre, fait savoir qu’il se réjouissait des bonnes relations qui existent entre les différentes  confessions religieuses agréées au Burundi et le gouvernement. Il a rappelé aux pèlerins que le site de Mugera a toujours été un lieu sacré où les Burundais se rassemblaient pour invoquer Dieu, d’où le nom de « Mu Mana za Mugera ».

Le Président Ndayishimiye a également salué le degré d’implication de l’Eglise Catholique dans le développement du pays, à travers différents secteurs de la vie nationale comme l’éducation, la santé et l’économie. Il a, à cet effet, conseillé les chrétiens, en particulier, et la population burundaise, en général de s’atteler davantage aux travaux de développement pour assurer le bien-être du pays comme la bible stipule que « qui ne veut pas travailler, ne doit pas manger ».

L’archevêque de l’archidiocèse de Gitega, en même temps président de la conférence des évêques au Burundi, Mgr Bonaventure Nahimana a interpellé la population pour combattre, de toutes ses forces, la division,  afin de promouvoir la paix et la sécurité, source du développement durable.

                                                                                Vue partielle des pèlerins à Mugera