• dim. Mai 26th, 2024

Sensibilisation sur le recrutement des candidats officiers à la police nationale

ByAdministrateur

Sep 4, 2023

RUTANA, RUYIGI, MWARO, 29 août (abp) – La délégation du ministère ayant la sécurité publique dans ces attributions a délivré, le lundi 28 août 2023, un message de sensibilisation pour le recrutement des candidats officiers à la police du Burundi, aux chefs administratifs, et aux représentants des confessions religieuses et de la société civile de la province Rutana.

Après leur avoir lu le communiqué du ministère appelant des nouveaux candidats à cet organe de la police du Burundi, le chargé de la logistique au centre d’instruction de ce ministère, M. Léonard Nyandwi a souligné que l’octroi des documents frauduleux, au cours de ce processus, qui sera attrapé, engendrera des poursuites judiciaires au candidat mais aussi au cadre qui lui aidera dans la disponibilité de ces documents. Pour ce fait, il a appelé les fonctionnaires octroyant des papiers officiels à veiller à ce que tous les documents qui sortent de leurs bureaux soient vrais et officiels.

Le recrutement ne concerne que les lauréats ayant réussi à l’examen d’état édition 2022-2023 ayant eu la note de 50%. Il a appelé à ce que les candidats qui viennent s’inscrire doivent être personnellement intéressés par la participation dans les forces de l’ordre du pays.

 

Partant du fait que par des fautes de certains cadres de la santé, des certificats d’aptitudes physiques peuvent être délivrés sans que des examens médicaux soient conduits, M. Nyandwi a demandé le responsable du domaine de la santé en province Rutana que l’octroi dudit certificat dépende des résultats de ces examens car la passation de l’examen physique des candidats peut risquer la vie de ceux qui ont certaines maladies.

Colonel de police Ndayisaba

Il a appelé les représentants des confessions religieuses, ceux de la société civile et les parents, à sensibiliser les jeunes ayant terminé l’école post-fondamentale pour qu’ils viennent nombreux s’y inscrire.

La population de Ruyigi, plaident en faveur de la facilitation des procédures d’enrôlement, surtout pour se procurer de certains documents difficiles d’accès, du moment que certains jeunes de cette province ne sont pas habitués à la ville de Bujumbura où se délivre l’extrait du casier judiciaire. Cet appel a été lancé le lundi 28 août, lors de la réunion de sensibilisation visant à conscientiser la jeunesse de cette province, à intégrer à la catégorie d’officier de police dont le recrutement commence le mardi 29 août. Cette campagne de recrutement et d’inscription se déroule au moment où il s’observe un manque d’engouement de la part des jeunes lors des inscriptions et des recrutements de ces deux dernières années.

Au cours de cette séance de sensibilisation, le ministère qui a la sécurité dans ses attributions a été représenté par le colonel de police Pascal Ntaconayigize de la direction générale de la police et le colonel de police Etienne Ndayisaba, commandant de l’unité de lutte contre la délinquance des policiers.

Après la lecture du communiqué émanant de ce ministère, les participants ont émis certains avis et considérations et doléances visant à donner la chance au plus grand nombre de candidats possibles à intégrer la police lors de ce recrutement en cours. Certains ont émis des inquiétudes liées au fait que la catégorie d’officiers est réservée aux lauréats qui ont la note leur permettant l’homologation à l’université du Burundi.

A ce propos, le colonel de police Ntaconayigize pascal tranquillise et fait savoir que les inscriptions sont ouvertes à tous et que les documents telles que l’attestation de réussite ou diplôme ou tout autre document peuvent être cherchée, après l’inscription, et avant que la date buttoire de la passation du test de sélection ne soit atteinte.

                                                                                                                                  Au milieu la délégation du ministère en charge de la sécurité

Même son de cloche de la part du colonel de police Ndayisaba Etienne qui abonde dans le même sens, faisant savoir que même l’extrait de casier judiciaire uniquement délivré à Bujumbura, pour venir complément les dossiers individuels après inscription et que toute personne qui a la volonté, la compétence et les connaissances requises ne sera rejetté.

A Mwaro, l’inscription des candidats qui souhaitent intégrer l’institut supérieur de police promotions 2022 et 2023 a commencé le mardi 29 août. Au cours d’une réunion de sensibilisation organisée le lundi au chef-lieu de la commune Kayokwe, une délégation du ministère ayant la sécurité intérieure dans ses attributions a demandé l’administration, la direction provinciale de l’éducation et les médecins du gouvernement, la ponctualité au service pour délivrer des documents exigés conformément à la loi. Les chargés de l’inscription en province Mwaro ont signalé que les autorités doivent être vigilantes pour que les documents soient délivrés à qui de droit. Col de Police Mvuyekure Bonaventure précise que les conditions et les documents exigés seront systématiquement vérifiés pour plus de transparence et d’équité. Il encourage particulièrement les jeunes filles à répondre massivement à l’appel.

Signalons que ces inscriptions vont continuer jusqu’au 28 septembre prochain.