• lun. Avr 15th, 2024

Le Burundi promeut les voies de dialogue en sa qualité de présidence du Conseil de paix et de sécurité

ByAdministrateur

Sep 1, 2023

BUJUMBURA, 28 août (ABP) – Une troisième réunion consultative du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine et des organes politiques des communautés économiques régionales et des mécanismes régionaux (CER/MR), s’est tenue le lundi 28 août 2023 à Bujumbura. Les cérémonies de cette rencontre ont vu la présence de la première Dame du Burundi, Angeline Ndayishimiye, présidente de la Mission de Paix des Premières Dames d’Afrique (MIPREDA).

Dans son allocution, Mme Ndayishimiye a, au nom de la MIPREDA, salué le dévouement, le sacrifice démontré par le CPS et les CER/MR, dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits et surtout dans l’amélioration des conditions de vie des peuples africains.

                                                                                            Vue partielle des participants

Par ailleurs, a-t-elle poursuivi, la MIPREDA est déterminée à maintenir un contact permanent avec le CPS ainsi qu’avec le CER/MR en matière de paix et de sécurité. Elle est également disposée à collaborer avec ces derniers dans les domaines humanitaires pour alléger les souffrances auxquelles les peuples africains sont confrontés.

Selon Mme Ndayishimiye, la tenue de ces discussions à Bujumbura témoigne qu’on valorise le rôle de la MIPREDA sur la scène de la paix et de la sécurité sur le continent africain, en harmonie avec leur légitime ambition de faire taire les armes. Elle a ajouté que les remarques et observations adressées à la MIPREDA qu’elle préside depuis mai de cette année, sont pertinentes.

En sa qualité de présidente de la MIPREDA, elle implore que la voie diplomatique soit privilégiée pour résoudre la crise que traverse le Niger et saisit cette opportunité pour emboîter le pas du CPS de l’UA, en appelant à l’imposition de sanctions pour le  Niger,  qui n’affectent pas directement le bien-être et la vie de citoyens innocents.

L’Ambassadeur Willy Nyamitwe, représentant du Burundi à l’Union africaine (UA), a indiqué que la nature de cette réunion  est une sorte de partage du travail, de collaboration afin qu’on puisse avoir une feuille de route commune. Durant le mois d’août, a-t-il ajouté, le Burundi assure la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, cela  signifie que le Burundi est responsable de la paix et de la sécurité sur le continent africain pendant le mois d’août.

S’agissant du cas du Niger, le Burundi en sa qualité de présidence du CPS de l’UA, a préféré promouvoir les voies de dialogue, négociées pour que ce pays retrouve la paix, le chemin de la démocratie, a martelé le représentant du Burundi à l’Union africaine.