• lun. Avr 15th, 2024

Actualisation du plan de contingence provincial

ByAdministrateur

Sep 21, 2023

CIBITOKE, 16 sept (ABP) – Dans le cadre de la prévention des risques et la gestion des catastrophes, un atelier d’actualisation du plan de contingence provincial  a été organisé en province Cibitoke du 12 au 14 septembre, par les responsables de la plateforme provinciale de réduction des risques et gestion de catastrophes (PFP),  en collaboration avec la Plateforme Nationale (PFN).

Selon le chef de Cabinet du gouverneur,  Anicet Saïdi, les risques de catastrophes liés aux aléas climatiques restent une réalité. Il a fait savoir que l’actualisation, toutes les deux ans, du plan de contingence, reste une nécessité pour la prévention et la préparation de la gestion des risques de catastrophes. Il a remercié la direction  générale de la protection civile, qui a dépêché, pour trois jours, des experts pour appuyer la Plateforme Province (PFP) de Cibitoke, dans une telle activité importante d’actualisation du plan de contingence. Il a précisé qu’il était temps d’harmoniser et d’adapter un tel outil de planification de 2021, compte tenue de la réalité actuelle en la matière. Selon lui, sur six communes, deux communes seulement à savoir Mugina et Rugombo disposent des plans de contingence, et  a révélé que l’ONG World Vision, a promis d’appuyer la province pour doter les quatre communes qui restent, de ce document qui facilite la résilience, en augmentant la capacité contre la vulnérabilité.

Quant au représentant de la direction générale de protection civile, M. Parfait Bandandaza, l’élaboration d’un plan de contingence est un processus de gestion utilisé pour analyser l’impact des crises potentielles, afin d’établir des modes d’action à l’avance et permettre ensuite, en temps opportun,  des réponses appropriées et efficaces aux besoins des populations touchées, a-t- il précisé. Pour le profil d’urgence de la province Cibitoke, cinq risques potentiels ont été identifiés et hiérarchisées, au cours de l’atelier. Il s’agit des pluies torrentielles mêlées de vents violents, des glissements de terrain, des épidémies, des conflits sociaux, et de l’ensoleillement prolongé. Ainsi, l’harmonisation du contenu du plan de contingence provincial s’est basée sur les cinq risques transformés en contingence.

Pour y arriver, la PFP a élaboré des recommandations à l’endroit de la PFN et de la PFP. Il s’agit notamment de multiplier les séances de renforcement de capacités aux membres de la PFP, de produire le document du plan de contingence provincial qui venait d’être actualisé, de doter à la PFP des moyens de déplacement, de doter des plans de contingence aux quatre communes  Mabayi, Murwi, Bukinanyana et Buganda.