• mar. Avr 16th, 2024

Le chef de l’Etat appelle à la solidarité du groupe des 77 pour relever leurs défis de développement

ByAdministrateur

Sep 25, 2023

BUJUMBURA,  19 sept (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye a participé au sommet du groupe des 77 + Chine, qui s’est tenu à La Havane la capitale du Cuba, du 15 au 16 septembre 2023. Le cuba assure depuis janvier 2023, la présidence du Groupe des 77 + Chine.

Organisé sous le thème : « Enjeux de développement : Rôle de la science, de la technologie et de l’innovation », le sommet a vu la participation du secrétaire général des Nations Unies, de 134 pays membres et 12 agences onusiennes.

Selon le site officiel de la présidence de la République du Burundi, lors de son allocution devant la tribune au cours de ce sommet, le président Ndayishimiye a fait appel à l’unité et à la solidarité des membres du G77 + Chine afin d’améliorer leur rôle et action internationale d’une part, et relever les défis qui leur barrent le chemin vers leur développement socio-économique, d’autre part.

L’augmentation de la pauvreté, le poids croissant de la dette extérieure, l’insécurité alimentaire et énergétique, les catastrophes liées aux changements climatiques, ainsi que les tensions et conflits, sont les principaux défis du moment, que le président Ndayishimiye a porté à l’attention du G77. Ces défis constituent, pour le président burundais, un important obstacle au développement et à la pleine jouissance de la souveraineté des pays.

Pour y faire face, M. Ndayishimiye a lancé un appel au Groupe des 77 + Chine pour « générer une force collective, inébranlable et incontournable pour affronter les défis susmentionnés sans faux-fuyant et porter des résultats positifs». En interpellant au passage à la promotion de l’éthique de coopération Sud-Sud pour la promotion des intérêts économiques de ces pays, apprend-on de la publication du site officiel de la présidence de la République du Burundi, le président de la République, s’étant engagé à être un partenaire incontournable afin de relever ces défis et contribuer à la restauration d’un ordre économique mondial plus juste et plus équitable.

Selon toujours le site officiel de la présidence, lors d’une déclaration commune à la clôture des travaux de ce sommet, les chefs d’Etats et de Gouvernements du Groupe des 77 + Chine ont souligné la nécessité urgente de « reformer à fond l’architecture financière internationale et d’aborder la gouvernance financière mondiale selon une approche plus inclusive et plus coordonnée. L’approche se focalisant plus sur la représentation des pays en développement dans les organes mondiaux de prise de décision et d’élaboration de mesures politiques afin de contribuer au renforcement des capacités des pays en développement à l’accès à la science, à la technologie et à l’innovation.

Le Groupe des 77 + Chine souvent désigné comme « Sud global », aux Nations Unies, est une coalition des pays en voie de développement pour la promotion de leurs intérêts économiques et politiques collectifs. La coalition a été également créée pour accroître leur capacité de négociation aux Nations Unies. Actuellement, la coalition compte 134 pays membres mais continue d’être appelée Groupe des 77, le nombre d’États fondateurs.