• sam. Avr 20th, 2024

Les coopératives collinaires en commune Kabezi ont travaillé à perte

ByAdministrateur

Nov 7, 2023

BUJUMBURA, 7 nov (ABP) – Le conseiller technique chargé du développement en commune Kabezi de la province Bujumbura (ouest du pays), M. Ferdinand Ndikumana affirme que les coopératives collinaires ont travaillé à perte.

Il a révélé à l’ABP qu’aucune des douze coopératives sangwe collinaires de la commune Kabezi n’est à mesure de rembourser les crédits de 20 millions leur accordés par le Fonds d’investissement communal. Ces crédits étaient accordés en deux tranches de 10 millions chacune.

Ndikumana a précisé qu’à la première tranche, toutes les coopératives ont travaillé à perte pour plusieurs raisons. Il a expliqué que les membres des coopératives ont pratiqué l’élevage de porcs qui sont tombés malades pour la plupart, d’autres ont acheté des parcelles et des matériaux de construction des porcheries et le budget s’est volatilisé de cette façon.

Il a ajouté que très peu de coopératives ont pratiqué l’agriculture puisque Kabezi n’a pas de terres domaniales qu’on pouvait leur prêter et le regroupement des terres pour totaliser au moins 2 hectares pour cultiver ensemble n’est pas encore encré dans les têtes de la population de cette localité. Avec ces pertes, les membres ont eu peur d’investir dans l’élevage, sauf ceux qui élèvent les chèvres.

A la deuxième tranche, certaines de ces coopératives ont préféré acheter des parcelles. Le conseil communal et le FONIC viennent de leur demander de les vendre pour investir dans l’agriculture et dans l’élevage comme convenu à l’avance. Néanmoins, il a révélé les coopératives de quelques collines qui ont bénéficié des terres de la commune, qui essaient de décoller. Il a cité notamment les collines de Migera, Rugembe, Kimina et Gitenga.

Concernant les coopératives qui ont commencé à rembourser les crédits pour s’acquitter de la dette, M. Ndikumana a répondu que globalement les choses ne sont pas au beau fixe et aucune n’a commencé à rembourser.